Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Les élections en Europe se suivent et malheureusement se ressemblent: à chaque nouveau scrutin, l’extrême droite augmente son score. La dernière élection qui illustre cette inquiétante constante a eu lieu en Estonie au début du mois de mars 2019. Le parti populiste d’extrême droite EKRE (parti populaire conservateur d’Estonie) a doublé son score lors des élections au parlement et semble aujourd’hui aux portes du pouvoir.

Percée de l’extrême droite en Estonie

Le parti EKRE a connu un succès électoral très rapide pour devenir aujourd’hui la 3e force politique du pays, avec 18 % des suffrages. Il a doublé son score et passe de 7 à 19 élus (sur un total de 101). Ce parti est clairement nationaliste, xénophobe et anti-migrants, mais aussi eurosceptique, sexiste et homophobe. Il est dirigé par Mart Helm, un ancien ambassadeur en Russie, qui est beaucoup aidé par son fils Martin. Comme en France, l’extrême droite en Estonie est une affaire de famille !  Les nouveaux élus sont en passe de participer à une coalition avec les partis du centre et de la droite. Une autre coalition regroupant libéraux et sociaux-démocrates est également en discussion à l’autre bord de l’échiquier politique, mais les pourparlers s’avèrent longs et difficiles. C’est pourquoi l’union de la droite et de l’extrême droite a de grandes chances d’accéder au pouvoir.

Quelles sont les idées d’EKRE ?

La première revendication du parti d’extrême droite ? Supprimer la loi sur l’union de deux personnes du même sexe, montrant ainsi clairement son homophobie et une vision réactionnaire de la société. Mais c’est aussi un parti volontiers machiste, déléguant aux femmes un rôle traditionnel et soumis aux hommes.  Ce parti veut également interdire la venue de nouveaux migrants, et demande de réduire drastiquement les impôts en supprimant de nombreuses aides sociales. Enfin, son leader n’exclut pas de quitter l’Union européenne ! Pourtant jusqu’à présent, l’Estonie était un des pays de l’UE les plus europhiles, ce qui montre que la vague nationaliste et xénophobe n’en finit plus de s’étaler partout sur le Vieux continent.  Le rassemblement national en France ne s’y est pas trompé : il a salué la victoire de ce parti national- populiste estonien, espérant ainsi que lors des prochaines élections européennes, EKRE fasse un bon score et rallie le groupe du RN qui aspire à avoir bien plus de parlementaires afin d’imposer ses vues en Europe.


Quel que soit le résultat des négociations en cours pour constituer un nouveau gouvernement en Estonie, ce succès électoral ne peut que nous inquiéter. L’enracinement des partis populistes d’extrême droite en Europe risque d’entraîner un recul des droits fondamentaux de toutes et tous. C’est pourquoi l’UNSA Éducation est mobilisée pour contrer la menace de l’extrême droite en France comme en Europe.

Recevoir la newsletter

Votre adresse de messagerie sera uniquement utilisée pour vous envoyer la lettre d’information de l’UNSA Éducation. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

Conformément aux dispositions du RGPD et de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, d’interrogation, de portabilité, de rectification et d’effacement des données vous concernant. Pour toute question concernant vos données, leur usage, l’exercice de vos droits, veuillez contacter notre responsable du traitement : dpo@unsa-education.org, en précisant dans l’objet du courriel « droit des personnes ».

LIMITES, CONFIDENTIALITÉ, INFORMATIQUE ET LIBERTÉS
Ce service d’information est un service gratuit. Il est assuré sans garantie et peut-être interrompu à tout moment sur simple décision de l’UNSA Éducation. L’UNSA Éducation se réserve le droit de confirmer ou refuser sans justification toute demande d’abonnement, de suspendre ou supprimer tout abonnement sans préavis. L’inscription ne donne aucun droit, contractuel ou non contractuel, vis-à-vis de l’UNSA Éducation. Les adresses électroniques ou autres informations contenues dans les messages adressés ne seront pas transmis à des tiers. Les organisations affiliées à l’Unsa et leurs différentes structures ne sont pas considérées comme des tiers. Pour les demandes individuelles, les cas particuliers, les questions touchant à la vie syndicale et/ou professionnelle, il est préférable de s’adresser directement à l’UNSA Éducation à cette adresse : national@unsa-education.org. Le droit d’accès, suppression, rectification s’exerce auprès du secrétaire général de l’UNSA Éducation, site internet, UNSA Éducation 87 bis avenue Georges Gosnat, 94853 Ivry sur Seine Cédex ou par courrier électronique auprès du secteur communication à cette adresse : communication@unsa-education.org.

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Qui sommes
nous ?

Nos
syndicats

Contact
de proximité

Centre de
recherche ?