En cette rentrée sociale 2017, à l’heure du rendez-vous salarial prévu le 10 octobre, du « Grand Forum de l’action publique », de l’ouverture d’une nouvelle discussion autour de la santé et la sécurité au travail, l’UNSA-Fonction Publique réaffirme ces priorités. Tract en PJ

Préserver et améliorer le pouvoir d’achat des agents publics alors que la hausse de la CSG est annoncée pour le 1er janvier prochain.

 

Poursuivre la mise en place de la réforme des carrières et des grilles de rémunération des fonctionnaires prévue dans le cadre du protocole PPCR.

 

Préserver le principe d’une seule fonction publique avec une seule valeur du point d’indice dans les trois versants, indispensable pour améliorer les mobilités.

 

Obtenir une amélioration des conditions d’exercice pour les agents lors du nouveau chantier que propose le ministre de l’action et des comptes publics sur la santé et la sécurité au travail, qui pour l’UNSA sont intimement liées aux conditions de travail et à la qualité de vie au travail, lesquelles viennent aussi impacter l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

Fidèle aux valeurs du syn­di­ca­lisme qu’elle porte, l’UNSA Fonction publi­que sou­haite pou­voir dis­cu­ter et par­ti­ci­per à un dia­lo­gue social de qua­lité avec le gou­ver­ne­ment, ce qui ne pourra pas se tra­duire par un simple échange ni une simple infor­ma­tion. L’UNSA fonc­tion publi­que sera attentive et exi­geante mais saura s’oppo­ser pour pré­ser­ver les inté­rêts des agents qu’elle repré­sente. Il s’agit, lorsqu’on évoque la fonc­tion publi­que, de moder­ni­ser la France et non pas de l’affai­blir ni de la divi­ser.