Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

thematique-decryptages-2
Les jeunes plus pessimistes face à leur avenir, selon le baromètre annuel sur la jeunesse du MENJS
Publié le 7 février 2022
La crise sanitaire pèse de plus en plus sur le moral des jeunes. Au point que ceux-ci envisagent l’avenir sous des auspices fortement teintés d’inquiétude et de pessimisme. Tel est le bilan du baromètre 2021 sur la jeunesse proposé par la direction de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative (DJEPVA) du MENJS. en collaboration avec l’Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire (INJEP). L’enquête qui vient d’être publiée montre aussi combien les jeunes attendent un engagement fort des pouvoirs publics en matière d’emploi et d’aides sociales dans les périodes critiques.

Le « moral au plus bas » : c’est le principal enseignement à tirer du 6e et dernier baromètre sur la jeunesse réalisé par le ministère auprès d’un échantillon représentatif de 4.644 répondants âgé.e.s de 18 à 30 ans. Cette enquête, menée pendant un mois entre mars et avril 2021, visait à recueillir le sentiment des jeunes face à leur avenir, tant en termes d’aspirations personnelles que d’emploi, de mobilité et de conditions de vie sociale et professionnelle.

Il est vrai que le moment était particulièrement choisi avec une crise sanitaire en flux et reflux qui venait un peu plus fragiliser l’état d’esprit des plus optimistes, et dans de nombreux items, les résultats se trouvent être fortement contrastés avec les réponses recueillies un an auparavant.

Ainsi, pour six jeunes sur dix, « leur vie actuelle correspond à leurs attentes », mais ce résultat est en recul de six points par rapport à l’enquête 2020. De même, si 60% des jeunes interrogé.e.s disent demeurer confiant.e.s face à l’avenir, ce résultat est en baisse de 7 points en un an.

Période pénible à vivre

Pour un jeune sur deux, la crise sanitaire a été une période pénible à vivre, résultat corrélé à la situation économique et sociale des répondant.e.s au moment de l’enquête. Car 28 % des jeunes ont perdu leur emploi pendant la période de pandémie et le sentiment fréquent de solitude est évoqué par 41% des jeunes, les célibataires et les femmes étant plus particulièrement touché.e.s.

D’où un pessimisme ambiant qui gagne la jeunesse au point qu’ils et elles sont autant à déclarer un état d’esprit « négatif » que positif (45 % contre 46 % alors que les optimistes étaient 53 % l’an dernier). Une moins grande visibilité de l’avenir favoriserait ces réponses, avec 34 % des interrogé.e.s qui estiment que la crise sanitaire a changé la donne. Outre l’emploi, l’enquête indique que « l’expérience d’autres difficultés comme la dépression, la perte d’argent, le manque de matériel adapté pour se connecter à Internet, le manque de motivation ou encore le manque de relations sociales augmente également la propension des jeunes à considérer que la crise sanitaire a changé leur projet professionnel ou de formation ».

« Interrogés sur leurs projets dans les cinq années à venir, 50 % des jeunes déclarent vouloir s’installer en couple ou avoir un enfant, contre près d’un tiers (32 %) qui ne l’envisagent pas et 18% qui sont indécis. L’autonomie résidentielle pointe en deuxième position avec 42 % des réponses, alors que 39 % ne pensent pas ou pas encore à ce type d’indépendance ».

Soutien des pouvoirs publics

Face à cette difficulté à se projeter dans l’avenir, les jeunes revendiquent un engagement plus fort des pouvoirs publics, notamment en termes d’accès à l’emploi. A l’inverse, le baromètre note qu’un quart des jeunes (24 %) estiment qu’ils ne bénéficient pas d’aides auxquelles ils pourraient pourtant prétendre, ce qui est mieux qu’un an auparavant avec près de 30 % qui s’étaient exprimé.e.s en ce sens en 2020. Pour autant les différents dispositifs d’aide mis en place pendant la crise ne sont pas tous identifiés par les jeunes du fait d’une dégradation de la connaissance des aides et des droits sociaux ; les trois dispositifs d’aides sociales les mieux identifiés par les jeunes en 2021 demeurent le RSA, les aides financières au logement et la prime d’activité.

A noter également que le sentiment de discrimination gagne du terrain chez les jeunes puisque 59 % d’entre eux, d’entre elles, déclarent avoir subi au moins une forme de discrimination ou un traitement inégalitaire au cours des cinq dernières années : 26 % à cause de l’âge, 24 % à cause du sexe et 21 % pour des raisons liées aux origines ou à la couleur de peau.

Le baromètre sur la jeunesse affiche ainsi un constat inquiétant et derrière le moral en berne de nombreux jeunes, la crise sanitaire a fait poindre une accentuation des inégalités et les défaillances de certaines politiques publiques, notamment l’information en direction de ceux qui en ont le plus besoin. L’UNSA Éducation ne peut se résoudre à accepter pareil constat, revendiquant un soutien public qui puisse bénéficier à tous les jeunes, sans discrimination, et plus particulièrement dans les périodes où l’affirmation d’une nation solidaire est plus que jamais nécessaire.

L’intégralité du rapport est téléchargeable sur www.injep.fr

Lire la suite

À LA UNE

IranFemmes
Iran : debout les femmes !
EDUC_CITOYENNETE-1
Mieux réussir l’éducation inclusive
away-4610699_960_720
Libre choix des spécialités au lycée : ceux qui savent et les autres
carte-reseau-aefe-septembre-2022-875x480-1
AEFE : L’UNSA Éducation vous aide à candidater sur les postes d’encadrement et de formation
IranFemmes
Iran : debout les femmes !
EDUC_CITOYENNETE-1
Mieux réussir l’éducation inclusive
away-4610699_960_720
Libre choix des spécialités au lycée : ceux qui savent et les autres
carte-reseau-aefe-septembre-2022-875x480-1
AEFE : L’UNSA Éducation vous aide à candidater sur les postes d’encadrement et de formation

SELECTIONNÉS POUR VOUS

numérisation SP
Dématérialisation : Faciliter mais ne pas exclure
20 septembre 2022 - National
Nous avons toutes et tous effectué en ligne des démarches administratives qui nécessitaient auparavant un déplacement et parfois des heures d'...
away-4610699_960_720
Libre choix des spécialités au lycée : ceux qui savent et les autres
18 septembre 2022 - National
Le libre choix des spécialités est-il, en l'état actuel, un facteur de reproduction des inégalités ? Les portes de certaines filières se ferme...
EDUC_CITOYENNETE
Évolution de la mixité sociale des collèges : les écarts entre public et privé sous contrat se creusent
8 septembre 2022 - National
La DEPP a publié en juillet dernier une note d'information concernant l'évolution de la mixité sociale des collèges, souvent mise en corrélati...
coins-948603_1920
« Passeport EDUCFI » : l’éducation financière au collège se généralise
5 septembre 2022 - National
À partir de la rentrée 2022, le « passeport EDUCFI » est généralisé à l’ensemble des collèges, principalement pour les élèves de 4e. Une note ...
future-3274954_1920
Rentrée scolaire 2022 : Redonnons du sens aux métiers de l’Éducation
29 août 2022 - National
La rentrée scolaire 2022 s’opère dans un contexte sanitaire plus apaisé que les deux précédentes mais notre système éducatif a été durablement...
Fiches Baro 2022 - 03_pages-to-jpg-0001(1)
Vous aimez les chiffres ? Accédez à l’ensemble des résultats du baromètre UNSA par métier, âge et territoire
23 mai 2022 - National
Comme chaque année, l'UNSA Éducation vous propose d'accéder à l'ensemble des chiffres de l'enquête pour prendre en compte les situations parti...
En lien avec l'actualité
Nos expressions
Agir avec vous
Analyses et décryptages
Baromètre : enquête annuelle
Nos dossiers

Recevoir la newsletter

Votre adresse de messagerie sera uniquement utilisée pour vous envoyer la lettre d’information de l’UNSA Éducation. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

Conformément aux dispositions du RGPD et de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, d’interrogation, de portabilité, de rectification et d’effacement des données vous concernant. Pour toute question concernant vos données, leur usage, l’exercice de vos droits, veuillez contacter notre responsable du traitement : dpo@unsa-education.org, en précisant dans l’objet du courriel « droit des personnes ».

LIMITES, CONFIDENTIALITÉ, INFORMATIQUE ET LIBERTÉS
Ce service d’information est un service gratuit. Il est assuré sans garantie et peut-être interrompu à tout moment sur simple décision de l’UNSA Éducation. L’UNSA Éducation se réserve le droit de confirmer ou refuser sans justification toute demande d’abonnement, de suspendre ou supprimer tout abonnement sans préavis. L’inscription ne donne aucun droit, contractuel ou non contractuel, vis-à-vis de l’UNSA Éducation. Les adresses électroniques ou autres informations contenues dans les messages adressés ne seront pas transmis à des tiers. Les organisations affiliées à l’Unsa et leurs différentes structures ne sont pas considérées comme des tiers. Pour les demandes individuelles, les cas particuliers, les questions touchant à la vie syndicale et/ou professionnelle, il est préférable de s’adresser directement à l’UNSA Éducation à cette adresse : national@unsa-education.org. Le droit d’accès, suppression, rectification s’exerce auprès du secrétaire général de l’UNSA Éducation, site internet, UNSA Éducation 87 bis avenue Georges Gosnat, 94853 Ivry sur Seine Cédex ou par courrier électronique auprès du secteur communication à cette adresse : communication@unsa-education.org.

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Qui sommes
nous ?

Nos
syndicats

Contact
de proximité

Centre de
recherche ?