Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on whatsapp
Share on print
Le sport scolaire en tandem avec les clubs et les fédérations
Le sport scolaire en tandem avec les clubs et les fédérations
Publié le 5 avril 2022
Le sport scolaire peut être l’antichambre de la performance sportive. Et le sport de compétition compte beaucoup sur l’école pour familiariser les plus jeunes aux valeurs éducatives qu’il est censé véhiculer. Les fédérations de sport scolaire souhaitent aussi rappeler que le sport à l’école doit d’abord s’inscrire dans un projet d’établissement tourné vers un objet éducatif de connaissance de soi, de santé et de vivre ensemble.

La récente loi visant à démocratiser le sport en France a ouvert le champ de l’EPS à l’intervention de prestataires privés dans le primaire. Ce qui n’a pas manqué de ranimer quelques vieilles frictions sur la place des uns et des autres dans l’enseignement du sport et sa dimension éducative et citoyenne.

Il faut dire qu’avec cette loi notre ministère a multiplié mesures et dispositifs (30 minutes d’activité physique quotidienne en élémentaire, une-école-un-club, label génération 2024…) qui ont échafaudé un nouveau mur d’incompréhension. Notre ministre veut-il tuer le sport scolaire ? se sont légitimement interrogées les fédérations de sport scolaire.

Atténuer les fausses rivalités

Peut-être que l’intention n’y était pas mais la forme, une fois encore, a manqué. Une nouvelle occasion ratée donc, d’atténuer les fausses rivalités alors que sur le fond, tous les acteurs sont d’accord : il y a un enjeu de société d’une éducation au sport et à la santé dès le plus jeune âge, dès l’entrée à l’école. Et nous avons tous un intérêt, une mission, à « jouer collectif ».

Selon une récente étude de l’Injep (Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire), un quart des français n’a pas d’activité physique ; 34 % de ceux qui n’ont pas ou peu d’activité, homme ou femme, mettent en avant « un mauvais ou très mauvais état de santé » et 28 % un « métier physiquement dur« . Des résultats qui montrent clairement les relations étroites entre sport, santé, bien-être au travail et épanouissement personnel.

Pour l’enfant, le sport à l’école, c’est d’abord « un point d’appui pour le développement des compétences motrices et, plus largement, de son émancipation », explique Véronique Moreira, la présidente de l’Usep, fédération du sport scolaire du primaire. Il y a là l’objectif d’un épanouissement personnel contribuant à la réussite éducative. « Pour nous, il n’y a pas de séparation entre les activités pour le corps et celles pour l’esprit, EPS d’un côté et maths et français de l’autre. Développer les compétences motrices, c’est développer l’être tout entier »,

Avoir une activité sportive régulière

En outre, parce qu’un enfant sur deux n’a pas d’autre pratique physique et sportive que celle dispensée à l’école, la proposition du sport par les fédérations de sport scolaire sur des temps périscolaires aux élèves les plus défavorisés afin qu’ils bénéficient d’une pratique sportive régulière est un enjeu de réduction des inégalités et de cohésion sociale face à une question qui touche aussi au domaine de la santé.

Du côté des clubs sportifs et des fédérations, on plaide largement pour les mêmes objectifs avec les mêmes arguments. Pour d’éminents sportifs de haut niveau, à côté des nécessités d’apprendre à connaître son corps, à bien le faire fonctionner et à en prendre soin, c’est à l’école que se cultivent les rudiments des valeurs collectives du sport prolongées par la suite par une pratique en club, sans discrimination de niveau. Invité de la conférence sur le sport organisée par SE-UNSA lors de son congrès national 2022 de Toulouse, l’ancien rugbyman international Emile Ntamack a avoué que le lien école-club avait été prépondérant dans sa jeune carrière :  « J’ai fait du sport de haut niveau grâce à un prof de gym ». Et d’assurer que dans les clubs, comme au Stade Toulousain, « on a d’abord vocation à former les jeunes à des valeurs ».

Objectifs partagés

La fédération française de rugby déclare ainsi avoir créé 200 postes de cadre technique de club pour tisser des relations avec les écoles, « non pour développer le nombre de licenciés », témoigne Alain Doucet, le président de la ligue d’Occitanie, « mais pour faire connaître notre sport » et les valeurs humaines et sociales qu’il véhicule. « Nous voulons effacer l’image des fédérations racoleuses », a encore indiqué cet ancien joueur de rugby qui a été aussi… instituteur.

A l’Usep, on évoque la carte Passerelle qui offre à tout élève la possibilité de tester gratuitement un sport pratiqué dans un club et de déconstruire les stéréotypes qui s’y rattachent : ici, une discipline qui ne serait pas féminine, là, une autre qui serait soi-disant trop brutale etc… Tout en réaffirmant la nécessaire délimitation des champs d’intervention des uns et des autres. « Démocratiser le sport, c’est ouvrir l’école aux partenaires ayant avec elle des objectifs partagés et si nous voulons ancrer durablement le sport à l’école, celui-ci doit s’inscrire dans un projet d’école », explique encore Véronique Moreira.

En clair, l’intervenant sportif ne saurait être un prestataire extérieur déboulant dans le champ éducatif comme on ferait un « copier-coller », sans que la relation pédagogique soit préalablement établie et travaillée en association avec l’enseignant, pilote de l’EPS, dans le cadre du projet d’établissement.

A l’UNSA Éducation, nous défendons l’idée qu’il y a une complémentarité fructueuse à développer entre les champs du sport scolaire et du sport en club, que leurs acteurs respectifs doivent associer leurs efforts dans le respect de l’autre partie, puisqu’ils sont, de fait, engagés solidairement dans les mêmes défis éducatifs : la santé physique et mentale de tous les élèves et la création d’un cadre lié au sport propice à leur réussite scolaire et à leur épanouissement personnel quelque soit leur niveau de pratique. Sans oublier que c’est l’éducation au vivre ensemble qui est aussi en jeu à travers la promotion par le sport des valeurs citoyennes de partage et de respect.

 

 

 

Lire la suite

À LA UNE

Rémunérations, moyens humains, politiques éducatives : les organisations syndicales alertent la nouvelle première ministre
Rémunérations, moyens humains, politiques éducatives : les organisations syndicales alertent la nouvelle première ministre
Baromètre UNSA des métiers : On fête le 10ème anniversaire !
Baromètre UNSA des métiers : On fête le 10ème anniversaire !
Médecins, infirmier∙ères et assistant∙es sociales∙aux : l’ultime camouflet qu’ils/elles n’acceptent pas !!
Médecins, infirmier∙ères et assistant∙es sociales∙aux : l’ultime camouflet qu’ils/elles n’acceptent pas !!
Le diplôme, condition d’un accès réussi au marché du travail
Le diplôme, condition d’un accès réussi au marché du travail
Rémunérations, moyens humains, politiques éducatives : les organisations syndicales alertent la nouvelle première ministre
Rémunérations, moyens humains, politiques éducatives : les organisations syndicales alertent la nouvelle première ministre
Baromètre UNSA des métiers : On fête le 10ème anniversaire !
Baromètre UNSA des métiers : On fête le 10ème anniversaire !
Médecins, infirmier∙ères et assistant∙es sociales∙aux : l’ultime camouflet qu’ils/elles n’acceptent pas !!
Médecins, infirmier∙ères et assistant∙es sociales∙aux : l’ultime camouflet qu’ils/elles n’acceptent pas !!
Le diplôme, condition d’un accès réussi au marché du travail
Le diplôme, condition d’un accès réussi au marché du travail

SELECTIONNÉS POUR VOUS

Médecins, infirmier∙ères et assistant∙es sociales∙aux : l’ultime camouflet qu’ils/elles n’acceptent pas !!
Médecins, infirmier∙ères et assistant∙es sociales∙aux : l’ultime camouflet qu’ils/elles n’acceptent pas !!
16 mai 2022 - National
La « prime Ségur » a permis de rémunérer (un peu) mieux les personnels de santé hospitaliers et territoriaux épuisés par la gestion de la cris...
Augmentation de la cotisation à la pension civile, l’UNSA Éducation vous apporte des précisions
Augmentation de la cotisation à la pension civile, l’UNSA Éducation vous apporte des précisions
13 mai 2022 - National
Suite à la publication d’un décret, le taux de la cotisation des pensions civiles pour les détachés passe de 11,1 % à 27,7 %. Cela ne concerne...
17 mai : Journée internationale de lutte contre les LGBTphobies
17 mai : Journée internationale de lutte contre les LGBTphobies
11 mai 2022 - National
Ce 17 mai est la journée internationale dédiée à la promotion de toutes les actions de prévention et de sensibilisation qui permettent de lutt...
Violences, tentatives de suicide des adolescents, maladies chroniques : les défis de la profession infirmière dans l’Éducation
Violences, tentatives de suicide des adolescents, maladies chroniques : les défis de la profession infirmière dans l'Éducation
9 mai 2022 - National
Les infirmièr·es scolaires sont au coeur de la vie des établissements. Les élèves viennent parler de leurs problèmes et les sujets traités par...
L’extrême-droite, ça ne s’essaie pas !
L'extrême-droite, ça ne s'essaie pas !
15 avril 2022 - National
L’UNSA Éducation appelle à s’opposer à la candidate de l’extrême-droite. Pour cela, ni vote blanc, ni abstention. Il faudra mettre le bulletin...
Baromètre UNSA des métiers : On fête le 10ème anniversaire !
Baromètre UNSA des métiers : On fête le 10ème anniversaire !
16 mai 2022 - National
2013, c'était la première édition du baromètre UNSA des métiers de l'éducation, de la recherche et de la culture, qui est devenue l'enquête de...
En lien avec l'actualité
Nos expressions
Agir avec vous
Analyses et décryptages
Baromètre : enquête annuelle
Nos dossiers

Recevoir la newsletter

Votre adresse de messagerie sera uniquement utilisée pour vous envoyer la lettre d’information de l’UNSA Éducation. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

Conformément aux dispositions du RGPD et de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, d’interrogation, de portabilité, de rectification et d’effacement des données vous concernant. Pour toute question concernant vos données, leur usage, l’exercice de vos droits, veuillez contacter notre responsable du traitement : dpo@unsa-education.org, en précisant dans l’objet du courriel « droit des personnes ».

LIMITES, CONFIDENTIALITÉ, INFORMATIQUE ET LIBERTÉS
Ce service d’information est un service gratuit. Il est assuré sans garantie et peut-être interrompu à tout moment sur simple décision de l’UNSA Éducation. L’UNSA Éducation se réserve le droit de confirmer ou refuser sans justification toute demande d’abonnement, de suspendre ou supprimer tout abonnement sans préavis. L’inscription ne donne aucun droit, contractuel ou non contractuel, vis-à-vis de l’UNSA Éducation. Les adresses électroniques ou autres informations contenues dans les messages adressés ne seront pas transmis à des tiers. Les organisations affiliées à l’Unsa et leurs différentes structures ne sont pas considérées comme des tiers. Pour les demandes individuelles, les cas particuliers, les questions touchant à la vie syndicale et/ou professionnelle, il est préférable de s’adresser directement à l’UNSA Éducation à cette adresse : national@unsa-education.org. Le droit d’accès, suppression, rectification s’exerce auprès du secrétaire général de l’UNSA Éducation, site internet, UNSA Éducation 87 bis avenue Georges Gosnat, 94853 Ivry sur Seine Cédex ou par courrier électronique auprès du secteur communication à cette adresse : communication@unsa-education.org.

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Qui sommes
nous ?

Nos
syndicats

Contact
de proximité

Centre de
recherche ?