Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

thematique-actualites-2
La présidence française du Conseil de l’Union européenne, quels enjeux ?
Publié le 12 janvier 2022
Depuis le 1er janvier, la France a pris la présidence tournante du Conseil de l'Union européenne jusqu’au 30 juin 2022. L’UNSA Éducation est résolument favorable à la construction d’une Europe démocratique et sociale. C’est ainsi l’occasion de faire le point sur le sens de cette présidence : son rôle, ses missions et ses responsabilités.

Le Conseil de l’Union européenne : une présidence “tournante” et semestrielle

Le Conseil de l’UE réunit les ministres des États membres par domaine d’activité. Il est, avec le Parlement européen, le co-législateur de l’UE. Dans la procédure législative ordinaire, les deux institutions amendent les propositions faites par la Commission européenne. Au fil du temps, la présidence du Conseil de l’UE a pris plus d’importance, en raison du nombre grandissant de pays composant l’Union (de 6 à 27) et des enjeux européens de plus en plus prégnants dans un espace mondialisé. La présidence du Conseil de l’UE est “tournante”, c’est-à-dire qu’elle revient à chaque État membre à tour de rôle. Chacun occupe la fonction pendant six mois. Ainsi, la France doit désormais patienter 13 ans, la rareté de l’exercice la rendant plus marquante pour le pays.

Quelles responsabilités pour la présidence française pour le Conseil de l’UE ?

Plusieurs missions, certaines très encadrées, sont attendues du pays qui préside le Conseil de l’UE : suivre l’agenda législatif européen et élaborer des compromis susceptibles de résoudre les problèmes politiques entre les gouvernements des 27 États membres ou bien entre les gouvernements et le Parlement européen. Il est également chargé d’organiser et de présider l’ensemble des réunions du Conseil de l’UE, par domaine d’activité. C’est ainsi que chaque ministre français va assurer cette fonction au sein du groupe de travail dont il est membre. Emmanuel Macron doit présenter ses priorités devant le Parlement européen à Strasbourg, le 19 janvier prochain.

Les ambitions françaises au sein du Conseil de l’UE

Le Président français a donné en décembre dernier les grandes lignes de cette présidence du Conseil de l’UE : « bâtir, imaginer un nouveau modèle européen de croissance ». Ce dernier devrait se fonder sur la capacité à produire, en conciliant développement économique et ambition climatique, faire de l’Europe une puissance du numérique, créer des emplois de qualité, qualifiés et mieux rémunérés. De plus, l’ambition d’Emmanuel Macron est de passer d’une Europe de coopération à une Europe « puissante dans le monde ». Ce qui repose sur trois axes selon lui : une Europe plus souveraine, une défense européenne et la stabilisation du voisinage. Le chef de l’État entend également “européaniser” la politique africaine de la France avec un sommet Union Africaine – UE en février. Il souhaite enfin renforcer la dimension humaniste de l’UE avec la mise en place d’une académie européenne constituée d’intellectuels pour « éclairer nos débats éthiques et notre rapport aux libertés », et un « service civique européen » de six mois pour les moins de 25 ans. Les sujets de l’éducation, du supérieur et de la recherche sont aussi dans les actions prévues dans ce cadre par la France.

L’élection présidentielle de 2022

En parallèle, s’il se présente à l’élection des 10 et 24 avril prochains, Emmanuel Macron devra assumer un rôle de candidat à la présidence de la République française, ce qui peut fragiliser la volonté française de faire de la PFUE (présidence française de l’UE) un temps fort pour notre pays. Il faut savoir que les pays ont la possibilité de demander un report de la présidence si des élections ont lieu durant la présidence de l’UE. Demande qui n’a pas été formulée par la France, car « peut-être que la politique de la France changera » à l’issue de l’élection, mais « à coup sûr la France restera la France » selon le Président français.

Voir également la contribution de l’UNSA à propos de la PFUE

Pour l’UNSA Éducation, l’Europe est un élément de stabilisation d’un monde désorienté, et le moteur d’une mondialisation maîtrisée. Un nouveau projet politique européen ambitieux établissant les fondements d’une union entre les peuples de l’Europe doit émerger. C’est pourquoi la PFUE peut être un moment important pour consolider la construction européenne.

Lire la suite

À LA UNE

photo manif
Réforme des retraites : mobilisations les 7 et 11 février
archive-actualites-en-lien-avec-actualite
Usure au travail : des pénibilités cachées dans nos métiers
Pupils On School Field Trip To Museum Looking At Map
Inclusion : il faut coopérer avec le secteur médico-social
machine intelligence artificielle
Humains et machines : quelles interactions au travail ?
photo manif
Réforme des retraites : mobilisations les 7 et 11 février
archive-actualites-en-lien-avec-actualite
Usure au travail : des pénibilités cachées dans nos métiers
Pupils On School Field Trip To Museum Looking At Map
Inclusion : il faut coopérer avec le secteur médico-social
machine intelligence artificielle
Humains et machines : quelles interactions au travail ?

SELECTIONNÉS POUR VOUS

photo manif
Réforme des retraites : mobilisations les 7 et 11 février
7 février 2023 - National
Avec plus de 2,5 millions de manifestants, la population démontre une nouvelle fois qu’elle est fortement opposée au projet de réforme des ret...
lieuIran8
Journée de mobilisation en soutien au peuple iranien le 8 février 2023
6 février 2023 - National
Depuis la mort de l’étudiante Mahsi Amini le 16 septembre dernier, l’Iran connaît une mobilisation sans précédent en faveur du droit des femme...
archive-actualites-en-lien-avec-actualite
Usure au travail : des pénibilités cachées dans nos métiers
4 février 2023 - National
L’histoire du droit du travail a été marquée par d’âpres conquêtes syndicales. L’interventionnisme de l’État s’est ensuite peu à peu développé...
machine intelligence artificielle
Humains et machines : quelles interactions au travail ?
3 février 2023 - National
Créé en 2011, le Conseil national du numérique (CNNum) est chargé d’interroger la relation des humains au numérique. Cette commission indépend...
photo manif
2 millions le 19 janvier et le 31 on fait plus encore !
20 janvier 2023 - National
Après la mobilisation réussie du 19 janvier avec plus de 2 millions de personnes dans la rue, la prochaine journée de grève et de mobilisation...
Fiches Baro 2022 - 03_pages-to-jpg-0001(1)
Vous aimez les chiffres ? Accédez à l’ensemble des résultats du baromètre UNSA par métier, âge et territoire
23 mai 2022 - National
Comme chaque année, l'UNSA Éducation vous propose d'accéder à l'ensemble des chiffres de l'enquête pour prendre en compte les situations parti...
En lien avec l'actualité
Nos expressions
Agir avec vous
Analyses et décryptages
Baromètre : enquête annuelle
Nos dossiers

Recevoir la newsletter

Votre adresse de messagerie sera uniquement utilisée pour vous envoyer la lettre d’information de l’UNSA Éducation. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

Conformément aux dispositions du RGPD et de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, d’interrogation, de portabilité, de rectification et d’effacement des données vous concernant. Pour toute question concernant vos données, leur usage, l’exercice de vos droits, veuillez contacter notre responsable du traitement : dpo@unsa-education.org, en précisant dans l’objet du courriel « droit des personnes ».

LIMITES, CONFIDENTIALITÉ, INFORMATIQUE ET LIBERTÉS
Ce service d’information est un service gratuit. Il est assuré sans garantie et peut-être interrompu à tout moment sur simple décision de l’UNSA Éducation. L’UNSA Éducation se réserve le droit de confirmer ou refuser sans justification toute demande d’abonnement, de suspendre ou supprimer tout abonnement sans préavis. L’inscription ne donne aucun droit, contractuel ou non contractuel, vis-à-vis de l’UNSA Éducation. Les adresses électroniques ou autres informations contenues dans les messages adressés ne seront pas transmis à des tiers. Les organisations affiliées à l’Unsa et leurs différentes structures ne sont pas considérées comme des tiers. Pour les demandes individuelles, les cas particuliers, les questions touchant à la vie syndicale et/ou professionnelle, il est préférable de s’adresser directement à l’UNSA Éducation à cette adresse : national@unsa-education.org. Le droit d’accès, suppression, rectification s’exerce auprès du secrétaire général de l’UNSA Éducation, site internet, UNSA Éducation 87 bis avenue Georges Gosnat, 94853 Ivry sur Seine Cédex ou par courrier électronique auprès du secteur communication à cette adresse : communication@unsa-education.org.

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Qui sommes
nous ?

Nos
syndicats

Contact
de proximité

Centre de
recherche ?