Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

thematique-decryptages-2
Journée parlementaire du RN : où se nichent les pièges ?
Publié le 9 janvier 2023
Ce jeudi 12 janvier à l’Assemblée aura lieu la séance d’initiative dévolue aux députés du RN : cette niche parlementaire permet à un groupe d’opposition de décider de l’ordre du jour des textes discutés. Toujours en quête de respectabilité, les députés RN veulent faire de cette journée un tremplin pour leur projet : mais dans ces propositions de loi, se nichent des pièges tendus par l’extrême droite.

En cette semaine de rentrée parlementaire, les 89 députés du Rassemblement national adoptent toujours la même ligne de conduite : ne pas faire de vagues et donner l’apparence du dialogue, le tout visant à crédibiliser ce groupe. Il faut pour cela éviter les dérapages verbaux : la prudence est de mise, car le naturel revient souvent au galop parmi les rangs frontistes. C’est pourquoi on trouve peu d’orateurs ou d’oratrices dans ce groupe de députés qui bien souvent se cantonnent à répéter un argumentaire mûrement réfléchi par les quelques cadres avertis du parti de Marine Le Pen. Cette dernière a d’ailleurs dû récemment tancer ses députés pour les inciter à s’exprimer davantage en tribune !

Des propositions de loi écrites à l’encre du populisme

Cela explique pourquoi la niche parlementaire est attendue avec impatience par le RN. L’ordre du jour prévu a déjà connu des modifications : la proposition de loi visant à examiner un texte de la France insoumise sur la réintégration des personnels soignants non vaccinés a été abandonnée par LFI qui a pris conscience du piège. Une autre proposition sur les violences conjugales, dont on peut imaginer qu’il aurait fait consensus, a été programmé à une autre date pour ne pas laisser le RN s’emparer de ce sujet. Il reste dorénavant 7 textes à examiner :

  • Inciter les entreprises à augmenter les salaires nets de 10%
  • Supprimer les zones à faibles émissions mobilité
  • Instituer dans les écoles et collèges publics une tenue uniforme
  • Revivifier la représentation politique
  • Revoir la taxe d’enlèvement des ordures ménagères
  • Instituer une présomption de légitime défense pour les forces de l’ordre
  • Permettre aux parlementaires de visiter les établissements sociaux et psychosociaux.

 

On le voit : le spectre de ces propositions est assez large et vise à apparaître le plus consensuel possible, mais sous cette apparence trompeuse, on retrouve le programme de l’extrême droite. Ainsi, la proposition sur la suppression des zones à faibles émissions mobilité (cela vise à limiter la circulation des véhicules polluants dans les grandes agglomérations) cache mal le peu d’importance pour le RN des questions en lien avec l’environnement. Celle sur le droit à une légitime défense pour les forces de l’ordre ne vise qu’à séduire celles et ceux qui pensent que le populisme juridique peut remplacer les libertés individuelles et le cadre légal et règlementaire strict qui permet déjà une protection aux policiers tout en respectant l’État de droit. Bref, aucun de ces textes ne mérite d’être transformé en loi, y compris celui sur l’augmentation de 10% des salaires qui n’est présenté que pour faire croire que le RN défend le pouvoir d’achat des Françaises et des Français. Parmi ces 7 propositions, l’une d’entre elles concerne l’école, à savoir le port d’une tenue identique dans les écoles et les collèges publics aux couleurs de l’établissement scolaire. Arrêtons-nous davantage sur ce texte.

L’uniforme à l’école ou l’illusion de résoudre tous les problèmes dans les établissements

Là encore, le RN pense avec ce texte influencer le débat dans la société, tout en essayant de trouver des alliés. En effet, au Sénat, plusieurs tentatives venant de la droite ont déjà exploré la volonté d’instituer un uniforme à l’école. Récemment à l’Assemblée nationale, c’est un petit groupe de députés de la majorité présidentielle qui a voulu mettre ce sujet dans l’agenda politique. Le ministre de l’Éducation Pap Ndiaye s’oppose à une telle loi, alors que d’autres, comme la secrétaire d’Etat chargée de la citoyenneté, Sonia Backès, s’y montre favorable ! On le voit : le RN cherche à s’imposer dans ce débat, jouant des contradictions des uns et des convictions des autres. Ainsi, le groupe des députés LR semble se montrer favorable à cette démarche. Mais que contient cette proposition de loi ? Il s’agit d’un texte à article unique : « Le port d’une tenue uniforme aux couleurs de l’établissement scolaire est obligatoire durant le temps scolaire pour les élèves des écoles et collèges publics. Cette tenue, par sa neutralité, vise à abolir dans l’établissement les distinctions sociales ou culturelles à caractère vestimentaire. » Dans les exposés des motifs, bien laconique il faut le souligner, il est évoqué la nécessité de lutter contre les marqueurs sociaux que sont les habits, mais aussi la volonté de lutter contre le port de tenues religieuses, ou plus précisément « des tenues à caractère religieux ou ethnique ». Ce dernier point est d’importance : l’uniforme à l’école serait une manière de favoriser la laïcité dans les établissements. L’ajout du terme « ethnique » sans extrapolation aucune illustre en outre la marque RN de ce projet de loi. Mais surtout à l’UNSA Éducation, nous pensons et nous affirmons haut et fort que le port d’un uniforme à l’école ne résoudrait aucun des problèmes réels de notre système éducatif, y compris le sujet essentiel qu’est la laïcité !

Par cette série de propositions de loi, le groupe RN à l’Assemblée vise à imposer des sujets dans l’opinion et à gagner peu à peu une bataille culturelle à base de valeurs réactionnaires et d’idées limitant l’État de droit. C’est aussi et surtout un moyen de piéger les autres forces politiques en donnant l’illusion d’être un ensemble de députés respectables et adeptes du compromis. Il faut donc renforcer notre vigilance et dénoncer sans relâche les mensonges et la supercherie des idées du RN et de l’extrême droite, l’avenir de notre démocratie en dépend !

Lire la suite

À LA UNE

Capture d’écran 2023-01-25 à 11.59.49
Retraites : une réforme préoccupante pour les femmes
Capture d’écran 2023-01-24 à 14.21.38
Le sexisme persiste malgré les avancées en matière d'égalité
UNSA ASSETEC INTERVIEW 2
La technologie au collège : une mutation permanente
retraite
2 millions le 19 janvier et le 31 on fait plus encore !
Capture d’écran 2023-01-25 à 11.59.49
Retraites : une réforme préoccupante pour les femmes
Capture d’écran 2023-01-24 à 14.21.38
Le sexisme persiste malgré les avancées en matière d'égalité
UNSA ASSETEC INTERVIEW 2
La technologie au collège : une mutation permanente
retraite
2 millions le 19 janvier et le 31 on fait plus encore !

SELECTIONNÉS POUR VOUS

pexels-stanley-morales-1454360
Affectation dans le supérieur : un bref historique
26 janvier 2023 - National
La volonté politique de former la plus grande partie de la jeunesse au niveau baccalauréat (objectif de 80% d’une classe d'âge énoncé en 1985 ...
book-1171564_1280
Comment remettre les savoirs au centre du débat éducatif ?
26 janvier 2023 - National
Le CICUR (Collectif d’Interpellation du Curriculum) fait le constat que les savoirs enseignés à l’École ne sont pas conçus pour jouer un rôle ...
cop15-presidence-accord
COP sur la biodiversité à Montréal : qu'en retenir ?
24 janvier 2023 - National
Le 19 décembre 2022 a eu lieu la COP15 de Montréal. Les ministres de près de 200 pays ont réussi à aboutir à un accord mondial sur la biodiver...
UNSA ASSETEC INTERVIEW 2
La technologie au collège : une mutation permanente
20 janvier 2023 - National
C’est sans aucun doute la discipline du collège ayant le plus évolué depuis 30 ans. Les plus ancien·ne·s d’entre nous se souviendront d’un por...
retraite
2 millions le 19 janvier et le 31 on fait plus encore !
20 janvier 2023 - National
Après la mobilisation réussie du 19 janvier avec plus de 2 millions de personnes dans la rue, la prochaine journée de grève et de mobilisation...
Fiches Baro 2022 - 03_pages-to-jpg-0001(1)
Vous aimez les chiffres ? Accédez à l’ensemble des résultats du baromètre UNSA par métier, âge et territoire
23 mai 2022 - National
Comme chaque année, l'UNSA Éducation vous propose d'accéder à l'ensemble des chiffres de l'enquête pour prendre en compte les situations parti...
En lien avec l'actualité
Nos expressions
Agir avec vous
Analyses et décryptages
Baromètre : enquête annuelle
Nos dossiers

Recevoir la newsletter

Votre adresse de messagerie sera uniquement utilisée pour vous envoyer la lettre d’information de l’UNSA Éducation. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

Conformément aux dispositions du RGPD et de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, d’interrogation, de portabilité, de rectification et d’effacement des données vous concernant. Pour toute question concernant vos données, leur usage, l’exercice de vos droits, veuillez contacter notre responsable du traitement : dpo@unsa-education.org, en précisant dans l’objet du courriel « droit des personnes ».

LIMITES, CONFIDENTIALITÉ, INFORMATIQUE ET LIBERTÉS
Ce service d’information est un service gratuit. Il est assuré sans garantie et peut-être interrompu à tout moment sur simple décision de l’UNSA Éducation. L’UNSA Éducation se réserve le droit de confirmer ou refuser sans justification toute demande d’abonnement, de suspendre ou supprimer tout abonnement sans préavis. L’inscription ne donne aucun droit, contractuel ou non contractuel, vis-à-vis de l’UNSA Éducation. Les adresses électroniques ou autres informations contenues dans les messages adressés ne seront pas transmis à des tiers. Les organisations affiliées à l’Unsa et leurs différentes structures ne sont pas considérées comme des tiers. Pour les demandes individuelles, les cas particuliers, les questions touchant à la vie syndicale et/ou professionnelle, il est préférable de s’adresser directement à l’UNSA Éducation à cette adresse : national@unsa-education.org. Le droit d’accès, suppression, rectification s’exerce auprès du secrétaire général de l’UNSA Éducation, site internet, UNSA Éducation 87 bis avenue Georges Gosnat, 94853 Ivry sur Seine Cédex ou par courrier électronique auprès du secteur communication à cette adresse : communication@unsa-education.org.

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Qui sommes
nous ?

Nos
syndicats

Contact
de proximité

Centre de
recherche ?