Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on whatsapp
Share on print
Journée internationale des infirmier·es : quels enjeux dans l’actualité éducative ?
Journée internationale des infirmier·es : quels enjeux dans l'actualité éducative ?
Publié le 9 mai 2022
Gwenaëlle Durand, co-secrétaire générale du SNIES, a accepté de répondre à nos questions sur les enjeux de la journée internationale de la profession infirmière. Ce métier, incontournable dans les établissements et dans la vie des élèves, en première ligne face à la crise sanitaire, fait face à de nombreuses problématiques qui sont expliquées dans cet article.

La thématique mondiale de cette journée internationale est « une voix faite pour diriger : investir dans les soins infirmiers et respecter les droits pour garantir la santé mondiale »

A chaque grande crise, quels que soient les siècles, les infirmier.es et plus précisément leur investissement en termes de formation, de montée en compétence, a été la solution pour garantir la santé de tous et toutes. Au XIXème siècle, Florence Nightingale a professionnalisé les soins infirmiers, qui jusque-là, étaient effectués sans hygiène ni formation par des nonnes. Elle a permis de réduire la mortalité et garantir ainsi la santé mondiale. Sa vision des soins infirmiers s’est développée partout dans le monde et a permis d’ouvrir des écoles d’infirmier.e.s durant le XXème siècle.

Le XXI siècle connaît des difficultés sanitaires mondiales et le personnel infirmier, résilient, qualifié, doit être soutenu et protégé pour permettre un développement de compétences indispensable à la survie du système de santé.

Le système de santé va mal, les médecins, les spécialistes sont en manque partout. Les délais d’attente pour les rendez-vous s’allongent, il y a de plus en plus de malades, de familles qui ne trouvent plus de médecin, de spécialistes… il n’y a plus de pédiatres…

Le gouvernement doit prendre conscience qu’en soutenant et en investissant dans la profession infirmière nous pourrions renforcer le système de santé en procurant des soins, comme nous savons le faire, centrés sur le patient de façon holistique (le patient est un individu qui a besoin d’être pris en charge dans son ensemble et non sur un problème).

Par exemple : si un élève vient voir l’infirmier.e de son établissement pour un mal de ventre,nous allons nous intéresser à son âge, son niveau de stress, ses habitudes alimentaires et son hygiène de vie, mais aussi à son développement, sa situation familiale. En prenant en compte ces éléments nous cernons le problème souvent multifactoriel. Nous ne traitons pas un problème de santé mais un élève dans sa globalité et sa complexité d’adolescent ou d’enfant.  Notre formation est axée sur une prise en charge complète. C’est notre différence avec les autres acteurs de santé.

De plus, nous sommes une main d’œuvre résiliente (nous résistons malgré les épreuves dans cette profession jalonnée de difficultés et de coups durs) et hautement qualifié (BAC +3 niveau licence ) nous sommes les personnels de santé les plus qualifiés après les médecins mais :

-On note un grand vide entre notre BAC + 3 et les médecins BAC +10 => nous demandons à nous spécialiser en recherche en soins infirmiers afin d’avoir des infirmier.e.s BAC+ 5,6,7,8 … mais il faudrait pour cela que les médecins renoncent à certaines  « tâches » comme les vaccinations, les sutures, les prescriptions de certains antalgiques, bilans orthophoniques, ophtalmologiques , psychomoteurs, ergothérapeutiques…les renouvellements de certaines ordonnances qui soulageraient les médecins et donc le système.

Par exemple : lorsque que nous détectons un trouble de la vision ou du langage, nous pourrions prescrire ces bilans et ainsi alléger les plannings des médecins.

En bref, il faut investir car nous sommes prêts à renforcer le système mais en garantissant nos droits.

Lire la suite

À LA UNE

« Faire se rencontrer les jeunesses »
"Faire se rencontrer les jeunesses"
L’UNSA éducation rencontre le Ministre de l’éducation nationale et de la jeunesse, un nouveau cadre posé
L’UNSA éducation rencontre le Ministre de l’éducation nationale et de la jeunesse, un nouveau cadre posé
Vous aimez les chiffres ? Accédez à l’ensemble des résultats du baromètre UNSA par métier, âge et territoire
Vous aimez les chiffres ? Accédez à l’ensemble des résultats du baromètre UNSA par métier, âge et territoire
Résultats du baromètre UNSA Éducation 2022 : il faut réparer plutôt que persister !
Résultats du baromètre UNSA Éducation 2022 : il faut réparer plutôt que persister !
« Faire se rencontrer les jeunesses »
"Faire se rencontrer les jeunesses"
L’UNSA éducation rencontre le Ministre de l’éducation nationale et de la jeunesse, un nouveau cadre posé
L’UNSA éducation rencontre le Ministre de l’éducation nationale et de la jeunesse, un nouveau cadre posé
Vous aimez les chiffres ? Accédez à l’ensemble des résultats du baromètre UNSA par métier, âge et territoire
Vous aimez les chiffres ? Accédez à l’ensemble des résultats du baromètre UNSA par métier, âge et territoire
Résultats du baromètre UNSA Éducation 2022 : il faut réparer plutôt que persister !
Résultats du baromètre UNSA Éducation 2022 : il faut réparer plutôt que persister !

SELECTIONNÉS POUR VOUS

Rémunérations, moyens humains, politiques éducatives : les organisations syndicales alertent la nouvelle première ministre
Rémunérations, moyens humains, politiques éducatives : les organisations syndicales alertent la nouvelle première ministre
18 mai 2022 - National
Plusieurs organisations du monde de l'éducation et de l'enseignement agricole ont signé le 18 mai un courrier adressé à la nouvelle première m...
Médecins, infirmier∙ères et assistant∙es sociales∙aux : l’ultime camouflet qu’ils/elles n’acceptent pas !!
Médecins, infirmier∙ères et assistant∙es sociales∙aux : l’ultime camouflet qu’ils/elles n’acceptent pas !!
16 mai 2022 - National
La « prime Ségur » a permis de rémunérer (un peu) mieux les personnels de santé hospitaliers et territoriaux épuisés par la gestion de la cris...
Célébrez la Journée mondiale des personnels de soutien à l’éducation avec nous !
Célébrez la Journée mondiale des personnels de soutien à l’éducation avec nous !
16 mai 2022 - National
L'Internationale de l'Éducation organisait pour la 5ème fois la journée internationale des personnels de soutien. Une visioconférence avec des...
Affecté∙e dans certains territoires d’Outre mer ? L’indemnité de sujétion géographique devient plus facilement accessible
Affecté∙e dans certains territoires d'Outre mer ? L'indemnité de sujétion géographique devient plus facilement accessible
6 mai 2022 - National
Vous êtes fonctionnaire et vous êtes affecté∙e pour la première fois en Guyane, à Mayotte, à Saint-Pierre-et-Miquelon, à Saint-Barthélemy ou à...
L’extrême-droite, ça ne s’essaie pas !
L'extrême-droite, ça ne s'essaie pas !
15 avril 2022 - National
L’UNSA Éducation appelle à s’opposer à la candidate de l’extrême-droite. Pour cela, ni vote blanc, ni abstention. Il faudra mettre le bulletin...
Vous aimez les chiffres ? Accédez à l’ensemble des résultats du baromètre UNSA par métier, âge et territoire
Vous aimez les chiffres ? Accédez à l’ensemble des résultats du baromètre UNSA par métier, âge et territoire
23 mai 2022 - National
Comme chaque année, l'UNSA Éducation vous propose d'accéder à l'ensemble des chiffres de l'enquête pour prendre en compte les situations parti...
En lien avec l'actualité
Nos expressions
Agir avec vous
Analyses et décryptages
Baromètre : enquête annuelle
Nos dossiers

Recevoir la newsletter

Votre adresse de messagerie sera uniquement utilisée pour vous envoyer la lettre d’information de l’UNSA Éducation. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

Conformément aux dispositions du RGPD et de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, d’interrogation, de portabilité, de rectification et d’effacement des données vous concernant. Pour toute question concernant vos données, leur usage, l’exercice de vos droits, veuillez contacter notre responsable du traitement : dpo@unsa-education.org, en précisant dans l’objet du courriel « droit des personnes ».

LIMITES, CONFIDENTIALITÉ, INFORMATIQUE ET LIBERTÉS
Ce service d’information est un service gratuit. Il est assuré sans garantie et peut-être interrompu à tout moment sur simple décision de l’UNSA Éducation. L’UNSA Éducation se réserve le droit de confirmer ou refuser sans justification toute demande d’abonnement, de suspendre ou supprimer tout abonnement sans préavis. L’inscription ne donne aucun droit, contractuel ou non contractuel, vis-à-vis de l’UNSA Éducation. Les adresses électroniques ou autres informations contenues dans les messages adressés ne seront pas transmis à des tiers. Les organisations affiliées à l’Unsa et leurs différentes structures ne sont pas considérées comme des tiers. Pour les demandes individuelles, les cas particuliers, les questions touchant à la vie syndicale et/ou professionnelle, il est préférable de s’adresser directement à l’UNSA Éducation à cette adresse : national@unsa-education.org. Le droit d’accès, suppression, rectification s’exerce auprès du secrétaire général de l’UNSA Éducation, site internet, UNSA Éducation 87 bis avenue Georges Gosnat, 94853 Ivry sur Seine Cédex ou par courrier électronique auprès du secteur communication à cette adresse : communication@unsa-education.org.

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Qui sommes
nous ?

Nos
syndicats

Contact
de proximité

Centre de
recherche ?