Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on whatsapp
Share on print
Harcèlement scolaire, les limites de la loi
Harcèlement scolaire, les limites de la loi
Publié le 16 mars 2022
La loi visant à combattre le harcèlement scolaire a été promulguée le 3 mars 2022.En soi, l’existence de cette loi est un progrès, et nombre de familles ayant eu à traverser des situations de harcèlement scolaire doivent aujourd’hui éprouver une forme de soulagement à travers le fait que les difficultés vécues soient identifiables et reconnues par la société. Si le code Pénal s’interprète comme « le code des interdits d’une société », y inscrire le harcèlement scolaire est un progrès. Mais une loi ne suffit pas à éradiquer un tel phénomène. Analyse.

La loi établit un « droit à une scolarité sans harcèlement », et prévoit une formation à la prévention et à la lutte contre le harcèlement scolaire, dont les contours et les acteurs concernés sont indiqués à l’article 5 qui porte également sur « la prise en charge des victimes et des auteurs de harcèlement scolaire ». En ce sens, la disposition inscrit le fait que le projet d’école ou d’établissement « fixe les lignes directrices et les procédures destinées à la prévention, à la détection et au traitement des faits constitutifs de harcèlement ». Leur rédaction associe aux « représentants de la communauté éducative […] les personnels médicaux, les infirmiers, les assistants de service social et les psychologues de l’éducation nationale intervenant au sein de l’école ou de l’établissement ». Indéniablement, les personnels de toute la communauté éducative doivent être formés au repérage des signaux du harcèlement, aux bonnes pratiques relationnelles et éducatives à mettre en place, au recueil de la parole. Si la loi reconnaît cette nécessité, elle ne l’organise pas. Elle n’en détermine pas non plus le contenu, la fréquence, ni même le délai dans lequel ce besoin désormais urgent doit se matérialiser.
Ce cadre, s’il a le mérite d’exister, reste une coquille vide que chaque établissement devra construire avec ses propres ressources et surtout, ses propres limites. Nous toutes et tous, acteurs des métiers de l’éducation, savons combien les priorités peuvent varier d’un établissement à un autre, et combien, malheureusement, une urgence chasse l’autre. Il aurait été bénéfique, voire nécessaire, de fixer un objectif commun de formation des différents corps de personnels. L’inscription du volet « harcèlement » dans le projet d’école ou d’établissement induit une temporalité qui pourra prendre jusqu’à plusieurs années pour que la prévention du harcèlement figure dans les statuts des établissements. Même si la lutte contre le harcèlement se généralise dans tous les établissements, notamment grâce à la généralisation du programme pHARe à la rentrée 2021, un cadre légal plus volontariste en matière de moyens humains notamment aurait sans doute permis des réponses plus rapides.
Les auditions préalables à la rédaction de la loi, dont on pouvait lire les propositions dans le rapport parlementaire préalable avaient mis en lumière la nécessité d’associer les personnels médicaux et sociaux des établissements, mais avaient aussi largement signalé la nécessité d’accroître la présence en établissement de ces personnels, déjà peu nombreux, souvent partagés sur plusieurs établissements et très occupés par leurs autres (multiples) missions. Or, ce sont eux qui sont en première ligne dans la perception et le recueil des premiers éléments. Quand ils ne sont pas là, il est moins aisé de faire émerger des situations naissantes.
Un volet de « sensibilisation aux risques liés au harcèlement scolaire » est intégré au « stage de responsabilisation à la vie scolaire » qui peut être ordonné au titre du code de la justice pénale des mineurs. Ce volet pénal, largement mis en avant comme une avancée, ne fait pas beaucoup sens pour les acteurs de l’éducation qui savent combien il est plus aisé de déminer une situation de conflit naissante, avant même que le mot de harcèlement ne soit nécessaire. Mais pour voir, écouter, être présent et proposer un accompagnement humain, d’éduquer au vivre ensemble, il faut être formé, attentif et avoir la disponibilité que peu de personnel de l’éducation peuvent aujourd’hui se vanter d’avoir.  

Lire la suite

À LA UNE

Rémunérations, moyens humains, politiques éducatives : les organisations syndicales alertent la nouvelle première ministre
Rémunérations, moyens humains, politiques éducatives : les organisations syndicales alertent la nouvelle première ministre
Baromètre UNSA des métiers : On fête le 10ème anniversaire !
Baromètre UNSA des métiers : On fête le 10ème anniversaire !
Médecins, infirmier∙ères et assistant∙es sociales∙aux : l’ultime camouflet qu’ils/elles n’acceptent pas !!
Médecins, infirmier∙ères et assistant∙es sociales∙aux : l’ultime camouflet qu’ils/elles n’acceptent pas !!
Le diplôme, condition d’un accès réussi au marché du travail
Le diplôme, condition d’un accès réussi au marché du travail
Rémunérations, moyens humains, politiques éducatives : les organisations syndicales alertent la nouvelle première ministre
Rémunérations, moyens humains, politiques éducatives : les organisations syndicales alertent la nouvelle première ministre
Baromètre UNSA des métiers : On fête le 10ème anniversaire !
Baromètre UNSA des métiers : On fête le 10ème anniversaire !
Médecins, infirmier∙ères et assistant∙es sociales∙aux : l’ultime camouflet qu’ils/elles n’acceptent pas !!
Médecins, infirmier∙ères et assistant∙es sociales∙aux : l’ultime camouflet qu’ils/elles n’acceptent pas !!
Le diplôme, condition d’un accès réussi au marché du travail
Le diplôme, condition d’un accès réussi au marché du travail

SELECTIONNÉS POUR VOUS

Le diplôme, condition d’un accès réussi au marché du travail
Le diplôme, condition d’un accès réussi au marché du travail
16 mai 2022 - National
La toute récente enquête du Centre d’étude et de recherche sur les qualifications (Céreq) portant sur l’accès à l’emploi des jeunes diplômés 2...
La voie de la raison : l’AEFE écoute l’UNSA
La voie de la raison : l’AEFE écoute l’UNSA
11 mai 2022 - National
L’UNSA a été entendue. Pour les 350 postes de résidents non pourvus, les établissements vont procéder à un recrutement sur contrat local. Comm...
Lyon dit « voir la ville avec les yeux des élèves »
Lyon dit "voir la ville avec les yeux des élèves"
11 mai 2022 - National
Après une année de concertation avec sa population, la ville de Lyon lance un projet éducatif qui revendique d’avoir été construit « à hauteur...
Un « Plan Mathématiques » prioritaire mais sans les moyens annoncés
Un "Plan Mathématiques" prioritaire mais sans les moyens annoncés
10 mai 2022 - National
L'IGESR a remis un rapport de suivi du “Plan Mathématiques“ en janvier 2022 (publié fin avril) et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’...
L’extrême-droite, ça ne s’essaie pas !
L'extrême-droite, ça ne s'essaie pas !
15 avril 2022 - National
L’UNSA Éducation appelle à s’opposer à la candidate de l’extrême-droite. Pour cela, ni vote blanc, ni abstention. Il faudra mettre le bulletin...
Baromètre UNSA des métiers : On fête le 10ème anniversaire !
Baromètre UNSA des métiers : On fête le 10ème anniversaire !
16 mai 2022 - National
2013, c'était la première édition du baromètre UNSA des métiers de l'éducation, de la recherche et de la culture, qui est devenue l'enquête de...
En lien avec l'actualité
Nos expressions
Agir avec vous
Analyses et décryptages
Baromètre : enquête annuelle
Nos dossiers

Recevoir la newsletter

Votre adresse de messagerie sera uniquement utilisée pour vous envoyer la lettre d’information de l’UNSA Éducation. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

Conformément aux dispositions du RGPD et de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, d’interrogation, de portabilité, de rectification et d’effacement des données vous concernant. Pour toute question concernant vos données, leur usage, l’exercice de vos droits, veuillez contacter notre responsable du traitement : dpo@unsa-education.org, en précisant dans l’objet du courriel « droit des personnes ».

LIMITES, CONFIDENTIALITÉ, INFORMATIQUE ET LIBERTÉS
Ce service d’information est un service gratuit. Il est assuré sans garantie et peut-être interrompu à tout moment sur simple décision de l’UNSA Éducation. L’UNSA Éducation se réserve le droit de confirmer ou refuser sans justification toute demande d’abonnement, de suspendre ou supprimer tout abonnement sans préavis. L’inscription ne donne aucun droit, contractuel ou non contractuel, vis-à-vis de l’UNSA Éducation. Les adresses électroniques ou autres informations contenues dans les messages adressés ne seront pas transmis à des tiers. Les organisations affiliées à l’Unsa et leurs différentes structures ne sont pas considérées comme des tiers. Pour les demandes individuelles, les cas particuliers, les questions touchant à la vie syndicale et/ou professionnelle, il est préférable de s’adresser directement à l’UNSA Éducation à cette adresse : national@unsa-education.org. Le droit d’accès, suppression, rectification s’exerce auprès du secrétaire général de l’UNSA Éducation, site internet, UNSA Éducation 87 bis avenue Georges Gosnat, 94853 Ivry sur Seine Cédex ou par courrier électronique auprès du secteur communication à cette adresse : communication@unsa-education.org.

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Qui sommes
nous ?

Nos
syndicats

Contact
de proximité

Centre de
recherche ?