La ministre de l’Éducation nationale a annoncé la hausse des bourses accordées aux collégiens dès la rentrée de septembre 2017.

L’UNSA Éducation salue cette mesure qui est une proposition du rapport de Jean-Paul Delahaye « grande pauvreté et réussite éducative ».

Comme le note, l’Observatoire des inégalités « En France, sixième puissance économique mondiale, 1,2 million d’enfants, soit un enfant sur dix, sont des enfants de familles pauvres ».

Or aujourd’hui le montant d’une bourse à taux plein ne couvre pas le prix d’un repas à la cantine scolaire.

En outre, la revalorisation des bourses de collège s’accompagne de la mise en place de simulateurs de bourses pour permettre aux familles de savoir si elles sont éligibles et d’obtenir l’estimation du montant de la bourse.

Pour l’UNSA Éducation cette mesure va également dans le bon sens. Trop de familles, pourtant en difficulté sociale, ne font pas les démarches ou ne viennent pas chercher leur dossier à cause des délais trop ou de procédures trop complexes.