Nous en connaissons certaines, conscients qu’elles ont marqué l’histoire et par conséquent l’histoire du féminisme : Olympe de Gouges, Georges Sand, Louise Michel, Camille Claudel, Marie Curie, Colette, … Cela est moins vrai pour Julie Victoire Daubié, Elisa Lemonnier, Madeleine Brès, Hubertine Auclert…et pourtant : la première fut la première femme bachelière en 1861, la deuxième créa en 1862 la première école professionnelle pour jeunes filles, la troisième fut la première femme docteur en médecine en 1875 après avoir obtenu l’autorisation de son mari pour poursuivre ses études, le combat d’Hubertine Auclert durant toute sa vie, fut celui de la cause des femmes.
Toutes, elles ont ouvert des voies, mené des combats, bousculé des idées reçues pour conquérir les mêmes droits que les hommes, pour acquérir une liberté. À chacune nous devons quelque chose. Chaque histoire nous rappelle à l’obligation de poursuivre leur œuvre et d’être dignes d’elles.
26 portraits rapides, qui en disent assez pour cerner leurs actions et leur personnalité et donnent envie de se plonger plus profondément dans la biographie de l’une ou l’autre.

 

« Ces femmes qui ont réveillé la France » 
Jean-louis Debré- Valérie Bochneck /Editions Fayard