L’UNSA vient d’écrire à Olivier Dussopt, Secrétaire d’État chargé de la Fonction Publique : nous souhaitons des améliorations et innovations en matière d’action sociale interministérielle (ASI) pour 2021 et au-delà. Pour l’UNSA, la politique de l’ASI se définit, au delà de l’urgence sanitaire, sur du moyen terme.

Pour l’UNSA, l’urgence est d’abord d’utiliser au mieux le budget 2020, mais aussi de préparer celui de l’année 2021 dès maintenant et de dessiner les grandes lignes de l’action sociale interministérielle.
Voici nos demandes pour 2021 et les années suivantes :

L’UNSA propose la réalisation d’une enquête de besoin auprès des agents qui ne bénéficient d’aucune prestation. Elle souhaite un regard particulier sur la situation des agents affectés dans les DROM et COM.
L’action sociale interministérielle s’adresse à tous les agent.es de la fonction publique de l’État. Elle leur assure, par sa cohésion, des moyens destinés à améliorer leur qualité de vie tout en devant s’adapter aux situations exceptionnelles et aux évolutions de la société. Pour l’UNSA, elle doit être un des leviers à utiliser pour atténuer les conséquences de la crise sanitaire et sociale.