Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Appel intersyndical Ile de France
Publié le 10 avril 2019 -

Appel intersyndical Ile de France

Monsieur le Ministre, pour améliorer l’École vous n’avez pas notre confiance !

30 mars, 4 avril, mobilisations locales sous diverses formes (réunions avec les parents, happening etc.) les mobilisations des dernières semaines ont été un réel succès et témoignent d’une réelle défiance envers le ministre.
Le ministère de l’Éducation nationale poursuit sa politique éducative rétrograde et libérale sans prendre en compte ni l’expertise professionnelle des acteurs de terrain, ni les avis de leurs organisations syndicales, ni ceux de l’ensemble de la communauté éducative.

L’amélioration de notre système éducatif exige, certes, une ambition politique forte mais également une construction qui soit commune et concertée. Or, le ministre entend imposer de nombreuses transformations et continue de le faire à marche forcée. Nous dénonçons les réactions autoritaires et les intimidations du Ministre et de la hiérarchie à tous les niveaux. Nous apportons notre soutien aux collègues concernés.


Pour nos organisations, ces transformations vont accroître les inégalités, dégrader les conditions de travail des personnels sans répondre à la nécessité d’améliorer le service public d’éducation pour assurer l’inclusion et la réussite de tous les élèves et l’élévation du niveau de qualification.

Loi Blanquer : Une réforme qui ne répond pas aux enjeux

Le projet de loi dit Blanquer « Pour une école de la confiance » est devenu, au fur et à mesure de ses évolutions, un texte qui va profondément détériorer notre système éducatif.


Nos organisations refusent :
– la création des établissements publics des savoirs fondamentaux,
– une reprise en main de la formation des enseignants basée sur une conception du métier réduite à des fonctions d’exécution
– la fin de l’évaluation indépendante des politiques éducatives,
– les cadeaux financiers pour l’école privée induit par l’obligation de scolarisation à 3 ans.
Cette loi va se décliner par ordonnances ou textes réglementaires portant des transformations profondes.


Nos organisations exigent l’abandon de la loi Blanquer


Pour un budget à la hauteur des besoins du service public d’éducation

Alors que de nombreuses réformes structurelles sont à l’œuvre, les décisions budgétaires pour la rentrée prochaine entraîneront inévitablement une dégradation des conditions d’enseignement et d’accès à la formation. D’autant que le projet de réforme de la Fonction Publique conduira à des milliers de suppressions de postes et à un large recours à la contractualisation. Nos organisations s’opposent à ce développement de la précarité. L’École a besoin de personnels formés et sécurisés afin d’enseigner et accompagner chaque élève.

Donner d’autres perspectives

Les nombreux changements relatifs à l’orientation dont la loi ORE continuent de cristalliser une profonde anxiété chez les élèves de terminale et leurs familles. Dans ce contexte, alors que les jeunes ont besoin d’être mieux accompagnés dans la construction de leur parcours d’orientation, les missions des psychologues de l’Éducation nationale EDO sont remis
en cause, des fermetures de CIO programmées et les DRONISEP sont transférés à la Région.


Alors que chaque jeune doit pouvoir construire son avenir sereinement, nos organisations demandent à ce que la vision globale du service public d’information et d’orientation soit clarifiée.
L’accent doit être mis sur les inégalités sociales et territoriales notamment par une relance de l’éducation prioritaire et des mesures en faveur d’une plus grande mixité sociale.

Pour une véritable reconnaissance de nos métiers

Nos salaires restent inférieurs à la moyenne des pays de l’OCDE. Sans parler du gel de la valeur du point d’indice, du pouvoir d’achat qui se dégrade régulièrement depuis des années, du rétablissement du jour de carence…
Le vaste plan de communication du Ministre ne cache pas sa volonté d’autoritarisme et ne répond pas à la réalité de nos quotidiens. Ce projet fragilise encore l’École par des transformations profondes élaborées sans les personnels. C’est sur eux qu’il faut s’appuyer pour favoriser la démocratisation de la réussite scolaire.

Nos organisations syndicales :

– appellent les parlementaires à ne pas voter la loi « pour l’école de la confiance »
– appellent à amplifier les mobilisations sous toutes ses formes et les inscrire dans la durée et soutiennent, toutes les actions décidées localement.
– et appellent à s’engager dans les initiatives suivantes :
Mardi 9 avril : actions et rassemblements locaux sur l’ensemble du territoire francilien,
Jeudi 11 et vendredi 12 avril : journées « écoles désertes » et d’actions avec les parents d’élèves,
Jeudi 11 avril : « soirée des ESPE » à l’ESPE de Batignolles, pour défendre une formation initiale de qualité,
Vendredi 12 avril : accueil chaleureux du Ministre et des député.e.s LREM à Versailles, (rdv à 19h à Versailles, croisement de l’avenue de Paris et de la rue des Etats généraux, Gare de Versailles Rive Gauche)
Dimanche 14 avril grand pique-nique revendicatif à Paris
(RDV : Place de la rotonde, Métro Stalingrad de 11h à 15h30)
Et à faire du jeudi 18 avril une grande journée de mobilisation en Région parisienne, y compris par la grève, dans l’Education
nationale.
…..et à faire du 9 mai une grande journée de grève contre la réforme de la Fonction publique et la défense des services publics.

CGT Educ’action, SNES-FSU, SNUIPP-FSU, SNEP-FSU SNUEP-FSU,CNT, SGEN-CFDT, UNSA-Education, SNALC, en Ile de France

Lire la suite

À LA UNE

Un an après, l’hommage nécessaire à Samuel Paty
Un an après, l’hommage nécessaire à Samuel Paty
Oui à la mobilité par l’attractivité et non par la contrainte !
Oui à la mobilité par l’attractivité et non par la contrainte !
Le SNU ne satisfait que les jeunes volontaires (évaluation INJEP)
Le SNU ne satisfait que les jeunes volontaires (évaluation INJEP)
Orientation scolaire : L’égalité filles-garçons a besoin d’un projet global
Orientation scolaire : L’égalité filles-garçons a besoin d’un projet global

SELECTIONNÉS POUR VOUS

Oui à la mobilité par l’attractivité et non par la contrainte !
Oui à la mobilité par l’attractivité et non par la contrainte !
14 octobre 2021 - National
Le CTMEN s’est réuni le 13 octobre 2021 pour examiner entre autres le projet des LDG « mobilités » 2022. L’UNSA Education a dénoncé une partie...
Des “discriminations systémiques” des “Gens du voyage”
Des “discriminations systémiques” des “Gens du voyage”
11 octobre 2021 - National
Le 6 octobre 2021, la Défenseure des droits, Claire Hédon, a alerté sur les “discriminations systémiques” lors de la publication du rapport po...
Un an après, l’hommage nécessaire à Samuel Paty
Un an après, l’hommage nécessaire à Samuel Paty
15 octobre 2021 - National
Le 16 octobre 2020, en rentrant chez lui après sa journée de travail au collège, Samuel Paty était assassiné par un jeune islamiste radical. V...
syndicat-federation-unsa-metiers-education-recherche-culture-barometre
Le Baromètre UNSA 2021 d’une année sous pression
27 mai 2021 - National
La 9e édition du Baromètre de nos métiers de l’Éducation, de la Recherche et de la Culture a recueilli près de 35 000 réponses. Une conférence...
En lien avec l'actualité
Nos expressions
Agir avec vous
Analyses et décryptages
Baromètre : enquête annuelle
Nos dossiers

Recevoir la newsletter

En vous abonnant à La Lettre UNSA Éducation, vous serez informés de l’actualité syndicale par une lettre diffusée par courrier électronique exclusivement. Votre adresse ne sera pas utilisée à d’autres fins. Vous pouvez à tout moment décider de votre désabonnement. En vous abonnant sur cette liste, vous serez réputés adhérer aux conditions précisées dans la section « Limites, confidentialité, informatique et libertés » qui suit.

LIMITES, CONFIDENTIALITÉ, INFORMATIQUE ET LIBERTÉS
Ce service d’information est un service gratuit. Il est assuré sans garantie et peut-être interrompu à tout moment sur simple décision de l’UNSA Éducation. L’UNSA Éducation se réserve le droit de confirmer ou refuser sans justification toute demande d’abonnement, de suspendre ou supprimer tout abonnement sans préavis. L’inscription ne donne aucun droit, contractuel ou non contractuel, vis-à-vis de l’UNSA Éducation. Les adresses électroniques ou autres informations contenues dans les messages adressés ne seront pas transmis à des tiers. Les organisations affiliées à l’Unsa et leurs différentes structures ne sont pas considérées comme des tiers. Pour les demandes individuelles, les cas particuliers, les questions touchant à la vie syndicale et/ou professionnelle, il est préférable de s’adresser directement à l’UNSA Éducation à cette adresse : national@unsa-education.org. Le droit d’accès, suppression, rectification s’exerce auprès du secrétaire général de l’UNSA Éducation, site internet, UNSA Éducation 87 bis avenue Georges Gosnat, 94853 Ivry sur Seine Cédex ou par courrier électronique auprès du secteur communication à cette adresse : communication@unsa-education.org.

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Qui sommes
nous ?

Nos
syndicats

Contact
de proximité

Centre de
recherche ?