Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Share on facebook
Share on twitter
Share on email
Share on whatsapp
Share on print
L’école selon Zemmour : ordre nouveau et vieilles badernes
L’école selon Zemmour : ordre nouveau et vieilles badernes
Publié le 11 janvier 2022
Le candidat Zemmour vient d’annoncer ses propositions sur l’école dans le cadre de sa candidature aux élections présidentielles. Disons-le simplement : ces 15 propositions ne résoudront absolument aucun des problèmes de l’école actuellement ; au contraire, leur application creuserait encore davantage les inégalités dans la société française et entraînerait de graves conséquences. Zemmour vient d’ailleurs d’affirmer qu’il souhaitait mettre fin à l’école inclusive, montrant sa méconnaissance totale du sort des élèves en situation de handicap. L’UNSA Éducation décrypte ce programme d’extrême droite.

Éric Zemmour s’est déclaré candidat aux prochaines élections présidentielles le 30 novembre dernier, et il précise peu à peu son programme. La partie sur l’éducation arrive après des propositions sur la justice, l’économie ou bien encore juste après celles concernant… les automobilistes. Cela suffit à montrer que l’éducation n’est en soi pas la priorité de ce candidat. Que disent ses 15 propositions ?  Pour effectuer ce décryptage, nous nous basons sur les deux documents publiés, dont le contenu diffère un peu : d’une part le communiqué de presse, et d’autre part l’ensemble des propositions accompagnés de visuels que l’on trouve sur le site du parti de Zemmour « Reconquête ! »

Des mesures rétrogrades

Elles concernent tout d’abord les trois niveaux d’enseignement, primaire, collège et lycée : pour les plus jeunes, il est nécessaire de s’arrêter sur les fondamentaux « lire, écrire, compter », vieille lubie des plus réactionnaires qui pensent que les plus jeunes élèves apprennent de moins en moins. Mais surtout, il souhaite créer un certificat d’études primaires, ce qui indubitablement créera un tri parmi les élèves. Cela sera renforcé par la fin du collège unique et l’orientation dès 14 ans. Enfin, le lycée servira avant tout à créer des classes d’excellence. On le voit donc : une grande partie des intentions de Zemmour consiste à faire le tri entre élèves à l’école et à faire la promotion d’une élite. L’application de telles mesures n’entrainerait que le creusement des inégalités et la construction d’une société à plusieurs vitesses. Cela va à l’encontre du projet émancipateur portée par l’école publique depuis la fin du XIXème siècle. Surtout, ces mesures reflètent un passé mythifié, le fameux « c’était mieux avant ! » que Zemmour, qui se prétend historien à ses heures, valorise à longueur de ses discours rétrogrades.

Ordre, autorité, nation

Mais il va plus loin : il faut bannir « toute forme de propagande idéologique à l’école pour protéger les enfants ». Ici encore le message est clair, puisque le candidat d’extrême droite l’a évoqué à plusieurs reprises : il vise la lutte contre le racisme et la xénophobie, contre les LGBTphobies et la transphobie, autant d’éléments qui selon lui correspondent à de l’idéologie. Or, mener des actions pédagogiques dans ce domaine, enseigner et porter les valeurs de la République, participer à la construction de la citoyenneté avec les élèves, ce sont autant de missions essentielles de l’école jusqu’à présent. C’est donc à une véritable mise au pas auquel aspire Zemmour, un ordre nouveau qui ferait de tous les professionnels des personnes au service de ses idées. Car il s’agit au fond de refonder une école qui serait selon ses propres termes « gangrénée ». Pour cela, il faut rétablir l’ordre dans les établissements et discipliner élèves et personnels : il propose ainsi le retour des fameux « surveillants généraux » vus comme les nouvelles figures de l’autorité à l’école, alors qu’il reprend des vieilles badernes et des clichés réactionnaires. Cerise sur le gâteau : l’idée qu’il faudrait un retour à la blouse pour tous les élèves, alors que cela n’a jamais existé à l’école ! L’idéologie nationale et xénophobe est ici très présente.

Enfin lors d’un déplacement dans le Nord, le candidat Zemmour a déclaré qu’il souhaitait séparer les enfants en situation de handicap des autres, ce qui illustre sa vision d’une école de la ségrégation et de la séparation.

L’école privée mais pas la laïcité

Enfin, le communiqué de presse qui annonce ce programme précise que Zemmour souhaite valoriser l’école privée, sanctuaire selon lui de la réussite, alors que l’école publique s’est effondrée. Cette vision passéiste, qui reprend les discours pétainistes sur l’école après la défaite de 1940, suffit à montrer que ce programme entraînerait de graves atteintes à la laïcité. Ah oui tiens, et la laïcité ? Pas un mot à son sujet, ce qui suffit à montrer la supercherie des idées défendues dans ce programme qui comme le dit le spécialiste de l’éducation Claude Lelièvre est tout simplement un « tas d’âneries ».

L ‘UNSA Éducation persistera à dénoncer la supercherie, l’inefficacité et la dangerosité des programmes de l’extrême droite. Là où elle est au pouvoir, et là où les idées extrémistes et nationales populistes émergent, l’UNSA Éducation continuera d’accompagner les citoyens, les citoyennes et les collègues pour défendre pied à pied, les valeurs et les principes de notre République, tout particulièrement celles de fraternité et de solidarité.

L’école que Zemmour et ses partisans veulent est une école de ségrégation sociale, qui renforcera une élite au service d’un ordre nouveau qu’il aspire de ses vœux. En reprenant de vieilles idées ressassées depuis des lustres par les plus réactionnaires, il montre sa volonté de créer une école qui s’éloigne du modèle républicain et de notre démocratie émancipatrice : c’est en cela que les idées défendues par Éric Zemmour sont dangereuses.

Lire la suite

À LA UNE

Bzzz, c’est la journée mondiale des abeilles. Dimanche, ce sera celle de la biodiversité !
Bzzz, c’est la journée mondiale des abeilles. Dimanche, ce sera celle de la biodiversité !
Education artistique: une éducation qui fait « respirer l’école »
Education artistique: une éducation qui fait "respirer l'école"
Rémunérations, moyens humains, politiques éducatives : les organisations syndicales alertent la nouvelle première ministre
Rémunérations, moyens humains, politiques éducatives : les organisations syndicales alertent la nouvelle première ministre
Baromètre UNSA des métiers : On fête le 10ème anniversaire !
Baromètre UNSA des métiers : On fête le 10ème anniversaire !
Bzzz, c’est la journée mondiale des abeilles. Dimanche, ce sera celle de la biodiversité !
Bzzz, c’est la journée mondiale des abeilles. Dimanche, ce sera celle de la biodiversité !
Education artistique: une éducation qui fait « respirer l’école »
Education artistique: une éducation qui fait "respirer l'école"
Rémunérations, moyens humains, politiques éducatives : les organisations syndicales alertent la nouvelle première ministre
Rémunérations, moyens humains, politiques éducatives : les organisations syndicales alertent la nouvelle première ministre
Baromètre UNSA des métiers : On fête le 10ème anniversaire !
Baromètre UNSA des métiers : On fête le 10ème anniversaire !

SELECTIONNÉS POUR VOUS

Bzzz, c’est la journée mondiale des abeilles. Dimanche, ce sera celle de la biodiversité !
Bzzz, c’est la journée mondiale des abeilles. Dimanche, ce sera celle de la biodiversité !
19 mai 2022 - National
Les 20 et 22 mai sont respectivement les Journées mondiales des abeilles et de la biodiversité. Cette dernière existe depuis 2000, à la suite ...
IVG : un droit à renforcer en France et partout dans le Monde
IVG : un droit à renforcer en France et partout dans le Monde
19 mai 2022 - National
En France, la loi visant à renforcer le droit à l'avortement a été publiée au Journal officiel le 3 mars dernier. La principale mesure est l’a...
Médecins, infirmier∙ères et assistant∙es sociales∙aux : l’ultime camouflet qu’ils/elles n’acceptent pas !!
Médecins, infirmier∙ères et assistant∙es sociales∙aux : l’ultime camouflet qu’ils/elles n’acceptent pas !!
16 mai 2022 - National
La « prime Ségur » a permis de rémunérer (un peu) mieux les personnels de santé hospitaliers et territoriaux épuisés par la gestion de la cris...
Augmentation de la cotisation à la pension civile, l’UNSA Éducation vous apporte des précisions
Augmentation de la cotisation à la pension civile, l’UNSA Éducation vous apporte des précisions
13 mai 2022 - National
Suite à la publication d’un décret, le taux de la cotisation des pensions civiles pour les détachés passe de 11,1 % à 27,7 %. Cela ne concerne...
L’extrême-droite, ça ne s’essaie pas !
L'extrême-droite, ça ne s'essaie pas !
15 avril 2022 - National
L’UNSA Éducation appelle à s’opposer à la candidate de l’extrême-droite. Pour cela, ni vote blanc, ni abstention. Il faudra mettre le bulletin...
Baromètre UNSA des métiers : On fête le 10ème anniversaire !
Baromètre UNSA des métiers : On fête le 10ème anniversaire !
16 mai 2022 - National
2013, c'était la première édition du baromètre UNSA des métiers de l'éducation, de la recherche et de la culture, qui est devenue l'enquête de...
En lien avec l'actualité
Nos expressions
Agir avec vous
Analyses et décryptages
Baromètre : enquête annuelle
Nos dossiers

Recevoir la newsletter

Votre adresse de messagerie sera uniquement utilisée pour vous envoyer la lettre d’information de l’UNSA Éducation. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

Conformément aux dispositions du RGPD et de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, d’interrogation, de portabilité, de rectification et d’effacement des données vous concernant. Pour toute question concernant vos données, leur usage, l’exercice de vos droits, veuillez contacter notre responsable du traitement : dpo@unsa-education.org, en précisant dans l’objet du courriel « droit des personnes ».

LIMITES, CONFIDENTIALITÉ, INFORMATIQUE ET LIBERTÉS
Ce service d’information est un service gratuit. Il est assuré sans garantie et peut-être interrompu à tout moment sur simple décision de l’UNSA Éducation. L’UNSA Éducation se réserve le droit de confirmer ou refuser sans justification toute demande d’abonnement, de suspendre ou supprimer tout abonnement sans préavis. L’inscription ne donne aucun droit, contractuel ou non contractuel, vis-à-vis de l’UNSA Éducation. Les adresses électroniques ou autres informations contenues dans les messages adressés ne seront pas transmis à des tiers. Les organisations affiliées à l’Unsa et leurs différentes structures ne sont pas considérées comme des tiers. Pour les demandes individuelles, les cas particuliers, les questions touchant à la vie syndicale et/ou professionnelle, il est préférable de s’adresser directement à l’UNSA Éducation à cette adresse : national@unsa-education.org. Le droit d’accès, suppression, rectification s’exerce auprès du secrétaire général de l’UNSA Éducation, site internet, UNSA Éducation 87 bis avenue Georges Gosnat, 94853 Ivry sur Seine Cédex ou par courrier électronique auprès du secteur communication à cette adresse : communication@unsa-education.org.

Que recherchez vous ?

Mots fréquemment recherchés sur le site :
syndicatL’Éduc’Magbaromètre UNSA

Qui sommes
nous ?

Nos
syndicats

Contact
de proximité

Centre de
recherche ?