Retour à l'article normal

UNSA Éducation

 Article publié le mercredi 23 septembre 2020

CTMESR du 22 septembre 2020 : déclaration liminaire UNSA Éducation

Vous trouverez ci-dessous la déclaration liminaire commune des syndicats A&I, ITRF.BI.O, Sup'Recherche, de la fédération UNSA Éducation au Comité Technique du Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche (CTMESR) du 22 septembre 2020

Déclaration liminaire - CTMESR du 22 septembre 2020

Rentrée universitaire

Cette rentrée universitaire continue de se dérouler dans un contexte vraiment « particulier » qui fait suite à plusieurs mois de bouleversements dans le fonctionnement de nos établissements. Les foyers d’infection se multiplient en fonction de la réouverture des filières et si certaines formations ferment les personnels restent à leur poste de travail se mettant ainsi potentiellement exposés.
Il faut entendre les craintes d’une hypothétique politique de distanciation durable de l’enseignement dans des amphithéâtre bondés et parfois sans réapprovisionnement rapide de gel hydroalcoolique.
Pour l’UNSA, la situation sanitaire pose très clairement la question du télétravail. Il est urgent de rassurer les collègues en leur permettant d’y avoir accès de façon plus large jusqu’à une normalisation de la situation sanitaire. Il est aussi nécessaire de se poser la question du « droit à l’image » lors des captations des cours. Il est encore plus important d’y apporter des réponses rapides.
Dans une situation déjà tendue du fait du manque de moyens humains et locaux, nous demandons à notre tutelle d’envisager, à l’heure d’un plan de relance, d’investir aussi plus massivement et plus équitablement sur l’avenir de sa jeunesse. On ne peut pas se satisfaire de la création de 10 000 places pour les étudiants financées à hauteur de 20M€.

Lignes directrices de gestion

Les lignes directrices de gestion qui sont examinées aujourd’hui déclinent pour la seconde fois la loi du 6 août 2019, dite de transformation de la fonction publique. Indépendamment de la qualité du travail et de la qualité d’écoute des services du ministère, la philosophie des lignes directrice de gestion demeure inchangée. Elle met à distance les partenaires sociaux et cultive l’isolement des agents publics. Il est alors nécessaire que les employeurs sortent d’une relation qui rend vulnérable les personnels. Le seul moyen pour les agents de faire valoir leurs droits sera désormais une démarche de recours individuel. Ce choix politique est porteur de dégradations rapides pour l’ensemble d’un système qui va emmagasiner encore plus d’amertumes et de colères. Ce choix par la loi, nous continuons à le dénoncer et à le contester. C’est donc en toute logique que nous voterons « contre » ces LDG.

Intervention de Martine SAMAMA pour l'UNSA Éducation