Retour à l'article normal

UNSA Éducation

 Article publié le vendredi 13 décembre 2019

Les femmes grandes gagnantes de la réforme des retraites ?

Lors de son discours devant le Conseil économique, social et environnemental, le Premier ministre a affirmé que le futur système universel par point sera plus juste pour les femmes, et qu’elles « seront les grandes gagnantes » de ce nouveau système de retraite.

Rappelons quelques chiffres abyssaux… quelques réalités bien connues sur les écarts de pension entre hommes et femmes et les inégalités professionnelles...

Aujourd’hui l’écart de pension entre les hommes et les femmes est de 42%.
Son origine se situe bien en amont et n'est en rien une surprise : inégalités de salaire, (la rémunération des femmes est plus faible de 19% à celles des hommes), inégalité de carrière, inégalité de promotion, de mobilité…
Interruption de carrière dûe à la maternité, non mixité des métiers…

Rappelons que dans la fonction publique d’État les emplois de catégorie C sont principalement occupés par des femmes.

Nous pourrions encore également parler de l'orientation sexuée qui amène à la non mixité des métiers les mieux rémunérés, des carrières hachées, des temps partiels subis, de la répartition inégale des tâches domestiques...

L'UNSA Éducation le répète donc si les femmes partent plus tard à la retraite que les hommes et avec des pensions moindres c'est du fait des inégalités criantes dans le monde professionnel.

On peut donc s'interroger sur le fait que le nouveau système de retard reduise ces écarts abyssaux...

Pour l’UNSA Éducation c’est bien le volontarisme qui doit être de mise pour parvenir impérativement à l’égalité professionnelle et salariale et ce indépendamment de la réforme des retraites !