Retour à l'article normal

UNSA Éducation

 Article publié le mercredi 7 mai 2014
 par .

Éducation des filles et barbarie au Nigéria

Plus de 200 filles mineures ont été enlevées mi-avril de leur collège pour être vendues, mariées… Revendiqué par « Boko Haram », groupe islamiste qui signifie : « l’éducation occidentale est un péché », cet enlèvement est un acte ignoble et barbare.

En touchant les filles, en les tenant éloignées des lieux de savoir, cet enlèvement est une démonstration criante, au-delà d’un fanatisme exacerbé, de la domination d’un sexe par l’autre en le considérant comme inférieur et en le réduisant à la condition d’esclave. C’est bien l’éducation qui fait peur ; l’éducation qui apporte aux filles l’émancipation tant redoutée par certains extrémistes. L’éducation pour laquelle nous nous battons sans relâche ici et… ailleurs.

La communauté internationale doit se mobiliser pour interdire de tels agissements et pour que ces filles soient libérées au plus vite.
Tout silence serait complice.