Accueil > ÉDITOS > Un premier pas vers la reconnaissance ?

Un premier pas vers la reconnaissance ?

Article publié le mercredi 23 septembre 2020
  • Version imprimable


Les personnels de l'éducation nous l'ont clairement dit : ils et elles souffrent d'un manque de reconnaissance dans leur métier, au quotidien. La situation sanitaire, avec les protocoles, les adaptations de dernière minute, le manque de clarté, des moyens parfois insuffisants pour faire face aux mesures d’isolement, a accentué un sentiment profond et durable d'absence de prise en compte des personnels de l'éducation et de leur investissement. Où en sommes nous ?

Pour les personnels Jeunesse et sports, la création d’un pôle éducatif et sportif doit être l’occasion d’une meilleure reconnaissance du sens des missions. C’est pourquoi nous nous battons pour que cette intégration ne soit pas reportée.


Pour l’Enseignement supérieur et la Recherche, les discussions sur un protocole d’amélioration des rémunérations et des carrières des personnels sont en cours, nous espérons que nos revendications aboutiront et que nos collègues voient clairement et rapidement cette revalorisation.


Au niveau Éducation nationale, l'agenda social, que nous avions réclamé, sera l'occasion pour l'UNSA Éducation et ses syndicats de porter leurs revendications sur des sujets cruciaux pour tous les personnels de l'éducation :
- les revalorisations catégorielles indispensables. Comment reconnaître l’investissement et recréer de l’attractivité en augmentant les rémunérations et en améliorant les carrières.
- l’équipement des personnels. Comment l’employeur participe à la prise en charge de l’équipement professionnel notamment informatique de ses agent·es?
- les parcours de carrière et la gestion des ressources humaines de proximité. Quels dispositifs pour un meilleur accompagnement des collègues ? Quelle information ? Quelle mise en œuvre ?
- la formation initiale et continue. Comment préparer et équiper les personnels à l'exercice et aux évolutions de leur métier ? A l’accompagnement de leur parcours professionnel ? Au travail en équipe ?
- le bien-être et la santé au travail. Comment exercer son métier dans de meilleures conditions, comment prévenir et tenir compte de la souffrance au travail, de ses causes, quelle prise en compte des questions de santé au travail ?
- le télétravail. Comment prendre en considération l’expérience du confinement pour encadrer et faciliter ce dispositif.
- l'action sociale et le logement. Comment faire connaître et développer les aides aux personnels en difficulté ?
- la protection sociale complémentaire. A quand une réelle participation de l’employeur à la complémentaire santé ?

- l'égalité femmes hommes. Comment faire évoluer les pratiques pour tendre vers une réelle égalité femmes-hommes ?

Etant données les attentes, plus élevées que jamais, de nos collègues, ces chantiers se doivent d'aboutir sur des propositions concrètes qui montrent que le ministère a entendu leur demande de reconnaissance et de respect.
Nous mettrons toute notre énergie pour que ce premier pas vers la reconnaissance se confirme en une avancée réelle pour l'ensemble des personnels de l'éducation.

Ivry sur Seine, le 23 septembre 2020

 

 

 

Frédéric MARCHAND




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP