Accueil > ÉDUCATION > Des mots d’Éduc > Société sans école, rythmes de vie bouleversés

Société sans école, rythmes de vie bouleversés

Article publié le mercredi 9 septembre 2020
  • Version imprimable

Quand l’école s’arrête, c’est à toutes et tous qu’elle manque. Car elle donne le rythme de vie à toute la société, autant aux familles, qu’à tous les citoyen·nes sans enfants. Prendre des vacances hors vacances scolaires, par exemple, n’est-ce pas un privilège que vivent en ce moment de rentrée, les moins concernés par le calendrier scolaire ? Prix allégés, plages désertes, arrière saison jubilatoire….L’école, donc, rythme le temps du travail mais aussi le sommeil, les repas. Les rythmes scolaires ne sont pas qu’une question technique pour passionnés de politiques éducatives. Non, les rythmes scolaires imposent largement une hygiène de vie. Se lever, se coucher, déjeuner, diner, à heures stables.

Dans de nombreux centres aérés, de nombreuses colonies de vacances, les équipes d’animation ont été les premières confrontées à cette perte de repères temporels, conséquence de la vie sans école pendant le confinement. Elles ont accueilli des enfants, des adolescents qui avaient complètement bousculé leurs rythmes jusqu’à inverser jour et nuit, à ne plus savoir tenir en place pour un repas assis, à ne plus savoir non plus attendre un repas sans grignoter à toute heure.

Au delà de l’exaspération que peut susciter l’excès de communication ministérielle sur son programme de « Vacances Apprenantes », reconnaissons que les subventions apportées par l’État lors de cet été si particulier ont permis de faire partir davantage de jeunes en vacances collectives. Et même si ce n’était pas l’objectif premier, ces séjours de vacances leur auront facilité la reprise d’un rythme de vie plus conforme aux rythmes imposés par l’école. Tant pis, s’ils n’ont pas consolidé « les fondamentaux », ils auront bien bénéficié d’autres pans de l’éducation, liés au bien être. Car, il faut un bien être global pour bien apprendre à l’école, ça passe par un rythme de vie sécure, une alimentation saine et régulière, et un sommeil suffisamment réparateur. L’éducation à la santé, c’est aussi fondamental !




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP