Accueil > ÉDUCATION > Bac-3/bac+3+5 > Nouvel enseignement sportif en lycée : une occasion à ne pas manquer (...)

Nouvel enseignement sportif en lycée : une occasion à ne pas manquer !

Article publié le mardi 12 janvier 2021
  • Version imprimable

Le ministère de l’éducation nationale crée un nouvel enseignement de spécialité au lycée avec pour objectif de lier pratique sportive, réflexion sur la culture sportive et orientation dans le monde professionnel du sport. En septembre 2021, ce nouvel enseignement devrait concerner d’un à trois lycées par académie.


Une filière toujours plus demandée

Chaque année, sur Parcoursup,138 000 voeux d'inscription en STAPS à l’université sont émis. Le nombre d’étudiants en Licence 1ère année de STAPS a doublé entre les années 2008 et 2020 (de 10 000 à 21 000 étudiants à la rentrée 2019). Envisager le sport comme futur métier attire les foules. La focalisation sur cette filière ultra demandée et donc sélective, cache pourtant tout un panel de métiers que le monde sportif génère, et des différentes voies d’accès.

Employabilité dans le monde professionnel du sport

Le modèle économique du sport est surtout basé sur la pratique associative, il se professionnalise lentement mais surement. En France, 300 000 actifs travaillent dans le monde sportif. Parmi eux, des indépendants (17000 coachs) du secteur privé (110 000 salariés), du secteur public (100 000 fonctionnaires d’état ou territoriaux) et du secteur associatif (environ 90 000 salariés). C’est sans compter les 3 millions de bénévoles qui au quotidien font vivre les clubs et associations sportives…

La société évolue, et les mentalités sur la pratique sportive changent. Il y a un développement certain pour le bien être, la santé qui passe par le mieux manger-bouger. Les dépenses des français augmentent pour cette pratique culturelle. En témoignent le nombre de grandes surfaces commerciales dédiées, le nombre de salles de remise en forme, le nombre de programmes et chaines télés spécialisés toujours en augmentation. Qui n’a pas un proche, un ami, qui court son premier marathon à 50 ans ? Bref, avoir une pratique sportive c’est très tendance ! Et cela génère des emplois, très diversifiés.

Ce serait vraiment réducteur de penser que seule la filière STAPS permet de faire du sport un métier, et encore plus réducteur de n’y voir qu’une voie vers le professorat de sport ou d’éducation physique et sportive.

L’UNSA Éducation accueille donc positivement le projet ministériel en espérant que les moyens seront à la hauteur des enjeux.

Une occasion à ne pas rater

En ce mois de janvier 2021, à travers la mise en place du pôle éducatif, les agents Jeunesse intègrent le Ministère de l’éducation nationale et de la jeunesse. Le SNAPS, notre syndicat qui représente les professionnels du sport hors éducation scolaire, y reconnaît là une nouvelle dynamique. La dimension éducative de leurs missions doit reprendre tout son sens.

L’UNSA Éducation agit pour mobiliser les complémentarités entre professionnels de l’éducation. Si les professeurs d'EPS sont chargés des heures d'enseignement, les conseillers techniques et pédagogiques Jeunesse et Sports peuvent apporter leurs compétences et connaissances des métiers du sport, sur le sport-santé , ou encore le sport-insertion dans la formation des enseignants qui seront en charge de cette nouvelle spécialité. Ils pourront également intervenir dans des projets co-construits  en co-animation auprès des jeunes sur la découverte de l'ensemble des métiers du sport. Voici une première opportunité.



 

 
Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP