Accueil > PERSONNELS > Masques : l’UNSA Éducation demande une nouvelle étude au ministre

Masques : l’UNSA Éducation demande une nouvelle étude au ministre

Article publié le jeudi 15 octobre 2020
  • Version imprimable

Un article de presse a alerté sur des risques potentiels de toxicité des masques fournis par l’Education nationale à ses personnels. L’UNSA Éducation demande au ministre de commander une nouvelle étude sur ces équipements dans les plus brefs délais.

Après des questionnements importants il y a quelques semaines sur le niveau de protection des masques fournis aux personnels de notre ministère, c’est aujourd’hui une grande inquiétude sur leur éventuelle toxicité qui s’y ajoute. En effet, un article de L’Obs paru le 13 octobre exprime que le « risque n’est pas inexistant » compte-tenu « du haut niveau d’exposition avec une durée de contact et d’inhalation longue (8 heures par jour) et chronique (quasiment tous les jours) ». Dès la publication de cette information, les représentants du personnel UNSA Éducation au CHS-CT ministériel ont immédiatement interpelé l’employeur exigeant une clarification urgente. Ce dernier a répondu avoir saisi les autorités de santé compétentes ainsi que les services de l’état concernés pour obtenir confirmation de l’innocuité de ces masques de la marque « DIM ».

Suite à cette réponse insuffisante, l’UNSA Éducation a écrit officiellement au ministre pour lui demander de commander dans les plus brefs délais une nouvelle étude sur ces masques, notamment au regard des conditions réelles d’utilisation, du nombre de masques fournis par agent, de la fréquence et de l’intensité de leur utilisation.

Pour l’UNSA Éducation, la profession doit pouvoir être rassurée et correctement protégée. Si les garanties ne sont pas là alors il faut suspendre l’utilisation de ces masques et proposer d’autres types de masques dans les plus brefs délais.




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP