Accueil > ÉDUCATION > Bac-3/bac+3+5 > Lycées et Bac : le ministre entend une partie de nos demandes

Lycées et Bac : le ministre entend une partie de nos demandes

Article publié le vendredi 6 novembre 2020
  • Version imprimable

Dans un courrier aux personnels de direction et aux enseignant·es, le ministre Jean Michel Blanquer a annoncé ses arbitrages de novembre 2020 concernant le bac 21, et l’organisation de l’accueil des élèves pour mieux mettre en œuvre le protocole sanitaire. Nos demandes publiées la veille, ont en partie abouti.

Education-le-gouvernement-doit-prendre-la-mesure-de-la-colere

L-UNSA-Education-fait-des-propositions-d-adaptation-du-bac-2021

Bac 21 :
- Annulation des trois cessions d’évaluations communes au profit des notes de contrôle continu. C’était notre volonté, cela va permettre aux équipes d’anticiper et mieux appréhender les évaluations, en contrôle continu, des notes qui vont devenir certificatives.
- Maintien des épreuves de spécialité en mars avec deux sujets au choix. Nous avions demandé un report en fin d’année, nous y reviendrons. Pour l’UNSA Éducation, il faudra être fixé sur la question pour les vacances de Noel. Les deux sujets au choix font partie de nos demandes avec un centrage sur les points saillants des programmes.
Plan de continuité pédagogique
Chaque lycée établit son plan de continuité pédagogique, valable jusqu’en décembre, « qui garantisse au moins 50% d’enseignement présentiel pour chaque élève ». Faire confiance aux équipes pour construire ce plan en l’adaptant à chaque contexte local est positif. C’était très attendu des équipes, notamment celles des très gros lycées qui brassent plusieurs milliers d’élèves. Demeure la question de certaines écoles et collèges notamment à forts effectifs, qui pour l’instant sont exclus de ces possibilités d’aménagement.


Nous remarquons de manière favorable que cette communication s’est adressée aux personnels avant les médias. Ce qui semble normal, a demandé beaucoup d’insistance pour que cette forme légitime d’adresse aux personnels soit enfin observée. A poursuivre, car ce n’est pas un point de détail, cela contribue à la reconnaissance et donc au climat de confiance qui aura besoin de nombreux signes similaires pour se reconstruire, tant il a été altéré ces derniers temps.

Les avancées vont dans le bon sens, il faut maintenant apporter des réponses sur les recrutements, sur la situation des personnels vulnérables et accompagner, soutenir et respecter l’ensemble des personnels.




Suivez-nous







 

 
Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP