Accueil > PERSONNELS > Crise sanitaire COVID-19 > Les emplois féminisés au cœur de la crise du covid-19

Les emplois féminisés au cœur de la crise du covid-19

Article publié le lundi 20 avril 2020
  • Version imprimable

13 chercheur.es, principalement économistes et sociologues, ont rédigé une tribune pour Le Monde « Coronavirus : Il faut revaloriser les emplois et carrières à prédominance féminine ». Ce texte a été signé également par les grandes organisations syndicales dont l’UNSA.

En effet, dans cette crise inédite que nous traversons actuellement, les femmes sont en première ligne et travaillent dans des secteurs indispensables. Ces emplois féminisés assurent la continuité de notre fonctionnement sanitaire, social, économique et éducatif : « Ce sont les soignantes, infirmières (87% de femmes) et aides-soignantes (91% de femmes), mais aussi des aides à domicile et des aides ménagères (97% de femmes), des agentes d’entretien (73% de femmes), des caissières et des vendeuses (76% de femmes), ce sont aussi des enseignantes (71% de femmes) ». Comme le montre ce texte, une reconnaissance salariale de ces métiers s’avère necessaire. Il faut agir pour que tous les emplois au cœur de la crise sanitaire du covid-19 puissent bénéficier d’une revalorisation des salaires.

L’égalité professionnelle est au cœur des valeurs de l’UNSA Éducation.Toutes les actions et initiatives, qui concourent à faire évoluer positivement la situation, sont une excellente nouvelle.

Dominique Méda, une des signataires du texte a accordé un entretien au secteur société de l’UNSA Éducation que l’on pourra retrouver dans quelques jours sur la chaîne Youtube. " 5 minutes pour comprendre " les évolutions du travail dans ce contexte de crise.

Lire la tribune du Monde

Documents joints




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP