Accueil > SOCIÉTÉ > Laïcité > Le dernier rapport annuel de l’Observatoire de la laïcité

Le dernier rapport annuel de l’Observatoire de la laïcité

Article publié le mercredi 7 avril 2021
  • Version imprimable

Le gouvernement vient d'acter la disparition de l'Observatoire de la laïcité et la création d'une nouvelle instance. C'est donc l'occasion pour l’UNSA Éducation de vous livrer les principaux enseignements de son dernier rapport annuel 2019-2020. Plusieurs recommandations de cet avis sont présentes dans le projet de loi renforçant les principes de la République en ce moment en discussion au Sénat.

Un bilan annuel sur le respect du principe de laïcité en France

Ce document, publié en décembre 2020, permet en effet de faire le point sur l’ensemble des travaux et actions que l’Observatoire a mené durant l’année.
Extrêmement complet, il fournit une approche rigoureuse et diversifiée de la laïcité en proposant à la fois des données concrètes basées sur des analyses, avis ou études sources d’enseignement, mais également des guides et fiches pratiques efficaces et fonctionnelles.

L’avis sur l’instauration de nouveaux rites civils et républicains, l’étude sur l’expression et la visibilité religieuses dans l’espace public aujourd’hui en France ou l’analyse sur l’absence d’établissements scolaires publics dans certains territoires des départements de Vendée et du Morbihan sont particulièrement intéressants et apportent des éléments de réflexion et des propositions qui ont pour certaines été intégrées dans la proposition de loi actuellement en discussion.

L’Observatoire de la laïcité dresse également un bilan de ses actions et rend compte de ses principales interventions et déplacements publics.
De même, il rassemble l’ensemble des auditions annuelles de responsables de religions, d’obédiences maçonniques, de mouvements d’éducation populaire et de différentes associations promouvant la laïcité.
En fin de rapport, la jurisprudence en vigueur est rappelée et commentée.

La 3ème édition du baromètre « État des lieux de la laïcité en France »

S’il est impossible de résumer l’ensemble des travaux de l’Observatoire de la laïcité en quelques lignes, il est à souligner la grande qualité des analyses qui prennent appui, pour partie, sur les enquêtes d’opinion annuelle réalisées déjà depuis 3 ans en partenariat avec Vivavoice : « État des lieux de la laïcité en France ».
Elles permettent en effet de dresser un tableau clair sur la perception de la laïcité en France sans parti pris (voir notre article spécifique sur le sujet)

La troisième édition qui vient d’être publiée, ainsi que les deux autres baromètres, apportent des éléments de compréhension qui permettent d’aller au-delà des confusions souvent nombreuses.

Les principaux enseignements de l’enquête

En effet, si l’attachement à la laïcité reste forte pour 73% des Françaises et Français et s’avère stable depuis l’année dernière, la notion elle-même demeure approximative pour beaucoup.
L’âge, le sexe, la catégorie sociale ou la religion sont ainsi sources de clivages. C’est pourquoi l’enseignement de la laïcité dès le plus jeune âge est fondamental afin de renforcer la cohésion de la société et le rôle de l’école apparaît bien comme essentiel dans la lutte contre toutes les formes de radicalisation.
Ainsi, l’enquête révèle qu’une majorité́ de la population y compris les parents d’élèves considère qu’« on n’enseigne pas assez » ni la laïcité (59%) ni les faits religieux à l’école (34 %) et cela sans remettre en cause les enseignant.es puisque pour plus de 6 Français.es sur 10 (63%) cela n’est pas de la responsabilité des professeur.es mais bien du manque d’outils et de formations.
Cependant, les principales difficultés rélévées sont bien la « montée des intolérances » (52%) et « le communautarisme lié à l’absence de mixité sociale » (40%) et cela bien avant les « crispations vis-à-vis de certains signes religieux » (38%).
Il est donc intéressant de voir à quel point certains débats, entre autres ceux qui concernent l’école, peuvent être contre-productifs : une majorité de Français.es (52%, stable) considère qu’on ne parle de la laïcité « qu’à travers la polémique » et pour plus de 6 personnes sur 10 les responsables « politiques instrumentalisent la laïcité ». 

L’UNSA Éducation ne peut que vous recommander la lecture de ce rapport et de la dernière enquête d’opinion. Celle-ci peut se faire en fonction des centres d’intérêts et des sujets de préoccupations de chacun.e. Mais tout l’intérêt de ces travaux est à regarder au prisme de l’attachement très fort des Français.es à la laïcité : les citoyennes et citoyens souhaitent avant tout une plus grande cohésion sociale, loin de toute instrumentalisation et polémiques politiques. C’est ce défi que notre fédération s’engage à relever au travers de ses mandats et de ses actions.

Lire le Rapport annuel de l'Observatoire de la laïcité 2019-2020




Suivez-nous







 

 
Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP