Accueil > ÉDUCATION > Formation > Le Parcours Préparatoire au Professorat des Écoles -PPPE- se met en (...)

Le Parcours Préparatoire au Professorat des Écoles -PPPE- se met en place

Article publié le mardi 8 décembre 2020
  • Version imprimable

23 académies vont accueillir 25 PPPE. Il s'agit à chaque fois de réunir un binôme constitué d’une université et d’un lycée pour que trente à quarante étudiants, obtiennent une licence en étudiant à la fois en lycée et en université, tout en découvrant le métier de professeur des écoles dans des stages. Le master MEEF devrait être la suite logique de ce parcours préparatoire. Analyse de l’UNSA Éducation sur cette nouveauté.

Des objectifs partagés et des doutes sur la méthode

L’UNSA Éducation reconnait la double nécessité d’élargir le recrutement des Profs d’Ecole en adéquation avec la diversité de la société (pour limiter le phénomène de reproduction sociale) et de renforcer les compétences des lauréats de concours en Français et en Maths. Cependant la voie choisie ne nous convainc pas entièrement tant elle pose des questions :
- Une voie d’accès supplémentaire qui brouille le parcours pour devenir PE
- Une concurrence de plus aux voies existantes (licences pluri-disciplinaires, parcours AED Prépro, licence sciences de l’éducation) qui pourrait menacer leur existence à terme ?
- Une formation tubulaire qui pose problème en cas de réorientation
- Le modèle « classe préparatoire » avec un temps majoritaire en lycée à consolider des « fondamentaux » suscitera-t-il l’envie de s’inscrire chez les jeunes bacheliers ?
De nombreuses questions encore en suspens
SUP Recherche UNSA et SE UNSA ont exprimé aux porteurs du projet leurs questionnements puisque ce nouveau parcours touche à la fois l’enseignement supérieur et scolaire.
Côté MESRI :
- Les moyens ... 27h de cours/semaine annoncés en lycée ... combien à l'université ?
- La procédure d'accréditation ?
- La partie universitaire s’appuie sur plusieurs licences ...  L’alternance 1 semaine sur 3 à l'université en L1 va demander une organisation spécifique car on ne pourra pas mettre ces étudiants avec les licences d'appui qui auront un rythme différent ...
- Les réorientations ?
- Se dirige- t-on avec ce dispositif vers un concours à L3 et un master Professionnel ?
Côté MENJS
- Équipes enseignantes du lycée d’accueil : "elles seront constituées par les corps d'inspection". Cela signifie-t-il des postes à profil ? Ou pas ? Dans un contexte de nouvelle réduction des postes dans le second degré cela ne nous semble pas bienvenu que l'on vienne encore "piocher" dans les moyens second degré. Et comment seront-ils rémunérés ?
-  Capacité d’accueil : quelle montée en charge prévue ?
- La "volonté d'ouverture sociale" affichée repose souvent sur des étudiants recrutés sur critères sociaux. Quand seront-ils définis ?
Toutes ces questions sont jugées pertinentes, mais pour l’heure n’ont pas de réponses. Le projet est en chantier, la première étape étant de labelliser ces 25 parcours. La seconde sera de constituer les équipes d’Inspections générales qui vont rédiger les programmes de ces parcours mi-lycée, mi-université. Indéniablement, ces parcours ne réussiront que si une collaboration étroite et non concurrentielle se met en place localement entre composantes universitaires et entités rectorales. Un réel défi à relever, tant les cultures professionnelles sont cloisonnées !

La liste des 25 parcours :
- Amiens, université de Picardie Jules Verne et lycée Félix Faure de Beauvais, licence Lettres-Humanités de l'antenne de Beauvais
- Besançon, université de Franche-Comté et lycée Condorcet de Belfort, licence administration et gestion des entreprises - mention AES
- Bordeaux, université de Pau et lycée Louis Barthou de Pau, licence mentions "mathématiques et Informatique Appliquées aux Sciences Humaines et Sociales" et "lettres"
- Corse, université de Corse Pasquale Paoli et lycée Pascal Paoli de Corte, licence Lettres-Langues, majeure Lettres
- Créteil, université Paris-Est-Créteil-Val-de-Marne et lycée Léon Blum de Créteil, licence sciences de l'éducation
- Grenoble, université Grenoble Alpes et lycée Emmanuel Mounier de Grenoble, licence sciences de l'éducation
- Guadeloupe, université des Antilles, pôle Guadeloupe et lycée de Baimbridge de Pointe-à-Pitre, licence STAPS
- Guyane (deux parcours)
Université de Guyane et lycée Melkior Garré de Cayenne et lycée Melkior Garré : licence de lettres
Université de Guyane et lycée Bertène Juminer de Saint-Laurent-du-Maroni : licence de mathématiques
- La Réunion, Université de La Réunion et lycée Georges Brassens de Sainte-Clotilde, licence AES
- Lille, université du Littoral Côte d'Opale et lycée Jean Bart de Dunkerque, licence mention mathématiques
- Limoges, université de Limoges et lycée Turgot de Limoges, licence mention sciences et technologies
- Lyon, université Jean-Monnet Saint-Etienne et lycée Fauriel de Saint Etienne, licence "sciences, technologies, santé" mention mathématiques
- Martinique, université des Antilles et lycée de Bellevue de Fort-de-France, licence de mathématiques
- Mayotte, centre universitaire de formation et de recherche de Mayotte (CUFR) et lycée polyvalent de Dembéni, département sciences de l'éducation, licence de Sciences, Technologies et Humanités (STH), parcours pluridisciplinarité
- Montpellier, université de Perpignan Via Domitia et lycée Jean Lurçat de Perpignan, licence mention mathématiques
- Nancy-Metz, université de Lorraine et lycée Robert Schuman de Metz, licence mention mathématiques
- Nantes, université d'Angers et Lycée Henri Bergson de Nantes, licence mention mathématiques
- Nice, université côte d'Azur et lycée d'Estienne d'Orves de Nice, licence mention lettres
- Orléans, université d’Orléans et lycée Voltaire d’Orléans, licence sciences de la vie
- Paris, université Paris 1 Panthéon Sorbonne et lycée Claude-Bernard de Paris, licence d'arts plastiques
- Rouen, université de Rouen et lycée Val de seine de Le Grand-Quevilly, licence sciences de l'éducation
- Toulouse, université Toulouse III Paul Sabatier et lycée Bellevue de Toulouse, licence mention mathématiques
- Versailles (deux parcours)
Université Paris Nanterre et lycée Joliot-Curie de Nanterre, licence mention lettres
Université CY Cergy Paris et lycée Alfred Kastler de Cergy-Pontoise, licence mention Lettres Modernes



 

 
Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP