Accueil > EUROPE et MONDE > Brèves d’actu > Le Nobel de l’égalité, du droit à l’éducation et de la paix

Le Nobel de l’égalité, du droit à l’éducation et de la paix

Article publié le dimanche 12 octobre 2014
  • Version imprimable

À l’heure où la Journée Internationale des Filles fait de la défense du droit à l’éducation des filles et du droit à apprendre sans peur, son crédo, Malala Yousafzai reçoit le Nobel de la Paix qu'elle partage avec Kailash Satyarthi. Chacun, à sa façon, est entré en résistance pacifique mais lutte activement pour la cause des enfants, pour que leur droit à l'éducation devienne réalité. Ensemble, ils délivrent un message d'espoir et de paix au monde entier en ce vendredi 10 octobre 2014

Malala Yousazfai, jeune icône pakistanaise rescapée des talibans, mène depuis 6 ans déjà, une lutte en faveur de la scolarisation des enfants. Ainsi, elle a tracé la voie à toutes les autres filles et femmes qui veulent devenir et rester autonomes. Malala apporte par son engagement régulier, sa forme de lutte, ses écrits, ses actions sur le terrain, une aide précieuse au combat contre l’analphabétisme, la pauvreté et le terrorisme.

L’indien Kailash Satyarthi, Président de "la marche contre l'exploitation des enfants" a en commun avec Malala le fait de s'être engagé très jeune, à l'âge de 6 ans, dans la lutte pour faire respecter, dans le monde entier, le droit des enfants.

De façon pacifique, il lutte sur le terrain. Il a fait libérer des familles entières contraintes de travailler pour rembourser un prêt qu'elles avaient contracté. En 30 années d'un travail sans relâche, discret et très efficace, il a déjà réussi à libérer du travail forcé et de la traite près de 80000 enfants qui ont retrouvé le chemin de l'école.

L'UNSA Éducation se félicite du choix éclairé du jury qui a conjointement accordé ce Nobel de la Paix à ces deux combattants pacifiques dans une période où la montée des intolérances "de tout poil" risque de faire vaciller les esprits des plus vulnérables.

L'UNSA Éducation se félicite également que le jury ait conjointement accordé ce Nobel de la Paix à ces deux défenseurs des droits de l'enfant et aux droits à l'éducation pour tous dans une époque où, pour 57 millions d'enfants dans le monde, le droit à l'éducation n'est même plus un rêve et, où, plus de 30 millions de filles resteront à la porte de l'autonomie que donne l'éducation.




Suivez-nous







 

 
Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP