Accueil > SOCIÉTÉ > Citoyenneté/Solidarité > #9mai : quel avenir pour l’Europe ?

#9mai : quel avenir pour l’Europe ?

Article publié le samedi 9 mai 2020
  • Version imprimable

Le 9 mai est la journée de l’Europe. Cette date trouve son explication dans la déclaration Schuman du 9 mai 1950 qui proposait une organisation unie de l’Europe. 70 ans après, la crise du covid-19 a montré les faiblesses et les menaces qui pèsent sur l’Europe unie. Si ce projet est aujourd’hui affaibli, L’UNSA Éducation réaffirme son attachement à l’idéal d’entente et d’union en Europe.

La crise sanitaire actuelle a montré les divisions des pays de l’Union européenne : mauvaise concertation, décisions unilatérales, mésentente lors des réunions, l’Europe des 27 a semblé être touchée de plein fouet dans les premières semaines de la crise par l’inaction. L’entente s’est ensuite faite plus forte et l’UE a pris des mesures importantes pour lutter contre les effets de cette pandémie. Pourtant, beaucoup doutent aujourd’hui du bon fonctionnement de l’UE et nombreux sont celles et ceux qui remettent en cause l’idéal européen. Il faut dire que les menaces sont fortes et bien présentes : plusieurs gouvernements du continent contredisent dans leur politique les valeurs humanistes et démocratiques de l’Union. Les hésitations premières ont pu même décourager certains partisans du projet européen. C’est pourquoi en ce 9 mai, il nous faut s’interroger sur son avenir avec clairvoyance, tout en réaffirmant notre attachement à cette Union qui a marqué l’Histoire.

L’Europe unie, c’est aujourd’hui un espace protecteur dans une mondialisation qui a encore montré davantage ses faiblesses et les inégalités qu’elle engendre. C’est une entente, basée sur les valeurs de justice, de démocratie et humanistes, qui doit trouver toute sa place dans le monde d’après qui doit être plus solidaire. L’UE est à l’initiative de nombreuses mesures pour favoriser une réelle transition écologique juste et égalitaire ; elle doit permettre aussi l’application des droits sociaux et la généralisation de nouveaux droits protégeant davantage les travailleurs et les travailleuses. Dans le domaine de l’éducation et de la culture, son action est également importante et permet de placer au centre du projet de société européenne, le rôle d’une éducation démocratique, gratuite et émancipatrice.

À l’heure où les menaces sur le projet européen sont nombreuses, ce 9 mai est l’occasion de rappeler l’attachement de l’UNSA Éducation, et de son union l’UNSA, à l’Europe sociale et démocratique. Il est nécessaire plus encore aujourd’hui de continuer la construction de l’Union européenne qui doit être en mesure de protéger et d’émanciper tou·tes les citoyen·nes du continent.

Pour aller plus loin :

À retrouver sur notre chaîne Youtube, l’interview de Nicole Gnesotto, professeure au CNAM, vice-présidente de l'Institut Jacques-Delors:«L’Europe face à la crise ? »

La semaine prochaine, nous diffuserons l’interview de Philippe Pochet, auteur du livre « À la recherche de l’Europe sociale », PUF, 2019 et directeur de l’Institut syndical européen, European Trade Unions Institute.

Texte de Laurent Escure, Secrétaire général de l’UNSA «Journée de l’Europe : que célébrons-nous le 9 mai ? »




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP