Accueil > PERSONNELS > Social > L’Unsa Education demande une augmentation des budgets d’action sociale et des (...)

L’Unsa Education demande une augmentation des budgets d’action sociale et des réponses concrètes aux difficultés des agent.es

Article publié le mardi 8 juin 2021
  • Version imprimable

Déclaration UNSA Éducation lors de la Commission nationale d'action sociale du 8 juin 2021

Madame la Sous-directrice

Mesdames et messieurs les membres de la Cnas

Les dotations budgétaires des académies nous ont été présentées lors de la commission budgétaire du 18 mai.
L’UNSA Éducation souhaite exprimer ses inquiétudes et ses demandes sur les dotations 2021.


Le budget pour la partie " titre 2" augmente d'environ 70 000 euros. Cela est insuffisant et ne permettra pas de verser davantage d'aides directes (PIM et ASIA) aux agent.es. Pour l’UNSA Éducation, ce n'est pas satisfaisant et nous demandons qu’ une augmentation des dotations des académies qui le demanderaient, soit prévue. C’est le cas de l’académie de Besançon et de La Réunion par exemple : nous y reviendrons lors des questions diverses.


Le budget alloué doit permette de répondre aux besoins de TOUS les personnels. Ce qui est proposé aux collègues du ministère ENJS est bien inférieur à ce dont bénéficient les agent∙es d’autres ministères. Ce n’est pas acceptable. Nos collègues personnels J&S le constatent déjà, alors qu’ils viennent d’intégrer le ministère depuis le 1er janvier : les prestations et aides dont ils bénéficiaient étaient bien plus conséquentes au ministère des affaires sociales. Ils ne doivent pas être pénalisés.


Lors de la présentation des conclusions du Grenelle, le ministre s’est engagé à la création d’une structure d’action sociale propre aux agent∙es du ministère, nommée Préau.
Présentée comme un équivalent au comité d’entreprise du secteur privé, elle doit permettre à chaque personnel de bénéficier d’avantages sociaux, culturels et sportifs.
Développer une offre de prestations peut être positif pour les collègues. N’oublions pas cependant l’essentiel : l’action sociale doit améliorer les conditions de vie des personnels.
Aussi nous demandons des précisions sur le statut et sur les conditions de mise en œuvre de Préau : Quelle articulation avec les SRIAS ? Quel rôle et quelle place pour les représentant∙es du personnel ? Quelles modalités pour en bénéficier : s’agira-t-il d’une adhésion payante ? Quelle communication prévue par le ministère auprès de chaque agent∙e?


Les besoins et attentes des collègues sont nombreux et réels. Il est nécessaire d’y apporter des réponses concrètes et rapides. L’UNSA Éducation a toujours été partenaire du dialogue social, tant au niveau national que dans les territoires. Elle continuera de l’être. Il nous faut cependant des réponses concrètes qui dépassent les effets d’annonces et répondent aux difficultés toutes aussi concrètes des personnels de ce ministère.


Nous vous remercions pour votre attention.
La délégation UNSA Éducation
Karine Avvenenti
Christine Pechin
Hawa Sall




Suivez-nous







 

 
Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP