Accueil > PRESSE > Communiqués > Jeunesse et sports : l’UNSA Éducation réaffirme ses exigences auprès des 3 (...)

Jeunesse et sports : l’UNSA Éducation réaffirme ses exigences auprès des 3 ministres

Article publié le mardi 15 septembre 2020
  • Version imprimable

Jeunesse et sports : l'UNSA Éducation

réaffirme ses exigences auprès des 3 ministres

 

L'UNSA Éducation et ses syndicats Jeunesse et sports* ont été reçus ce mardi 15 septembre matin par M. Blanquer, ministre de l’Education Nationale, de la Jeunesse et des Sports, Mme Maracineanu, Ministre déléguée aux Sports et Mme El Hairy, secrétaire d’Etat à la Jeunesse et à l’Engagement.

Cette audience a été l’occasion d'exprimer sa satisfaction quant à la création du Pôle éducatif. La restructuration ministérielle de juillet 2020, qui associe la Jeunesse et les Sports, prend tout son sens.

Concernant le calendrier de la réforme OTE, qui va permettre aux personnels d'intégrer le ministère ENSJ tout en conservant leur identité professionelle spécifique, l'UNSA Éducation défend avec force le maintien de la date du 1er janvier 2021. Elle se félicite que cette visée soit partagée par ses interlocuteurs-trices et salue le travail mené pour assurer ce transfert par la Secrétaire Générale et la DGRH de l’Education Nationale.

Il reste cependant des marges de progression sur plusieurs sujets pour lesquels l'UNSA Éducation souhaite être associée : le soutien à la vie associative, les vacances apprenantes, le service civique, le sport de haut-niveau, le devenir des conseillers techniques sportifs, le service national universel…

Enfin, l'UNSA Éducation a attiré l’attention des ministres sur plusieurs points de vigilance. Les personnels Jeunesse et Sports doivent être confortés dans leur identité professionnelle. Ils doivent aussi être en nombre suffisant. Ceci passe par une dotation en moyens humains adaptée aux besoins, notamment une ouverture de postes suffisantes au concours et la réouverture du concours de professeurs de sport.

Ces personnels sont engagés pour mener des politiques publiques de jeunesse, d’éducation populaire, de sport et de vie associative. Des espaces de dialogue social spécifiques et de qualité sont absolument nécessaires.

L'UNSA Éducation poursuivra ces premiers échanges de qualité avec les équipes des ministres et avec détermination ses mandats, afin que les politiques publiques d'éducation puissent être rendues opérationnelles dans des conditions de travail satisfaisantes pour les agent.es au bénéfice de la jeunesse et de vie associative.

Ivry, le 15 septembre 2020

Frédéric MARCHAND pour l'UNSA Education

Yves Paploray pour A&I-UNSA

Philippe BAYLAC pou le SEJS-UNSA

David DURAND pour le SEP-UNSA

Tony MARTIN pour le SNAPS-UNSA Education




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP