Accueil > ÉDUCATION > Des mots d’Éduc > « Jeunes en librairie » : généralisation d’un dispositif pour l’éducation (...)

« Jeunes en librairie » : généralisation d’un dispositif pour l’éducation culturelle

Article publié le mercredi 3 mars 2021
  • Version imprimable

Piloté à l’échelon régional par les DRAC et Rectorats, abondé de 3,5millions d’euros, « Jeunes en librairie » s’inscrira désormais dans le paysage de toutes les actions qui visent l’objectif 100% EAC. Conçu par une équipe éducative, en lien avec une librairie partenaire, c’est un projet d’éducation artistique et culturelle, centré sur le livre et la lecture. Faire découvrir à la fois le plaisir de la lecture, l’enrichissement et la diversité que chacun.e peut y trouver, et tout autant la chaîne du livre, ses aspects économiques, créatifs et tous les métiers qu’elle mobilise.
Au cœur de chaque projet devront se trouver la relation avec un libraire (au moins deux rencontres, en classe puis en librairie) et la découverte du livre : de l’écrivain à l’imprimeur en passant par les graphistes qui conçoivent les couvertures ou l’attaché.e de presse d’une maison d’édition qui le promeut. En fin de parcours, il comportera un achat de livres par les jeunes dans la librairie partenaire, personnel et libre mais accompagné et préparé́ en amont, grâce à la dotation en chèques-lire. Le projet peut également proposer aux jeunes des activités liées au livre et à la lecture : ateliers d’écriture, illustration, traduction, rédaction de critiques et conseils lecture...Comme tout projet pédagogique, il aura une réalisation finale qui se matérialisera sous différentes formes : expositions, évènements, manifestations, reportage de presse, ….
La librairie étant un commerce culturel, c’est un lieu de culture que l’on ne fréquente que si on s’y sent légitime. Rappelons que 44% des livres achetés le sont en grande surface (et 19% sur Internet). S’engager dans un tel dispositif peut contribuer à aider davantage de jeunes à pousser les portes des librairies pour aller y dénicher des moments de liberté, d’évasion, de confrontation à des imaginaires multiples, à des connaissances nouvelles.

Pour l’UNSA Éducation, toutes les occasions d’entrer dans un parcours éducatif et culturel sont bonnes à promouvoir car elles contribuent à rendre possible la société humaniste qu’elle revendique.
« Tout au long de sa formation initiale, chaque enfant et jeune doit pouvoir bénéficier d’un parcours d’éducation artistique et culturelle, complémentaire des enseignements dans les disciplines artistiques, articulant la découverte et la fréquentation d’œuvres et de lieux de culture, la rencontre avec des artistes et des ateliers de pratiques ».

Les chiffres clés du secteur du livre :www.culture.gouv.fr




Suivez-nous







 

 
Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP