Accueil > SOCIÉTÉ > Égalités > Égalité femmes-hommes > Europe : quelles orientations pour l’IVG ?

Europe : quelles orientations pour l’IVG ?

Article publié le mardi 30 janvier 2018
  • Version imprimable

L’Irlande vient d’annoncer la tenue d’un référendum au mois de mai sur l’IVG.

Le gouvernement mènera campagne pour libéraliser le droit à l’avortement dans un des pays de l’Union européenne les plus hostiles jusqu’à présent à ce droit.
Une bonne nouvelle ternie par le gouvernement polonais qui a décidé de durcir l’accès à l’avortement en proposant de supprimer l’un des trois motifs autorisés dans le droit polonais «l’existence de malformations graves ou mortelles du fœtus.»

Pourtant, la loi polonaise sur l’avortement est déjà l’une des plus restrictives d’Europe.
Encore une fois dans ce pays les droits des femmes et des filles sont menacés.

En effet, rappelez-vous en octobre 2016, l’UNSA Éducation dans son article Bravo aux Polonaises!  avait salué la mobilisation de toutes et tous qui avait fait échoué le projet du gouvernement d’interdire l’avortement, même en cas de viol !

Mais aujourd’hui l’opposition, les associations de défense des droits des femmes et la société civile peinent à mobiliser face au gouvernement et aux ultra-conservateurs au pouvoir.

L’avortement est un droit à défendre envers et contre tout et pour lesquelles la vigilance et la lutte sont de mises.

C’est pourquoi, l’UNSA Éducation relaie l’appel d’Amnesty international à signer sa pétition en ligne pour demander aux député.e.s polonais.e.s de rejeter les restrictions à la loi sur l’avortement.




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP