Accueil > ÉDUCATION > Des mots d’Éduc > Co-construire une politique éducative territoriale ambitieuse

Co-construire une politique éducative territoriale ambitieuse

Article publié le jeudi 18 février 2016
  • Version imprimable

Une salle pleine, les médias, la rectrice, son directeur de cabinet et le secrétaire général du rectorat, l’élue de la collectivité territoriale en charge de l’Education et de la jeunesse, des représentants associatifs, des parents d’élèves, le responsable du MEDEF et de nombreux militants des différents syndicats de l’UNSA Education…
Il ne s’agit pas d’un inventaire à la Prévert.
Mais du riche travail du congrès de l’UNSA Education de la Martinique.

Comment construire ensemble une éducation du vivre ensemble ? Telle était la question posée au cœur des débats du congrès de l’UNSA éducation en Martinique.


L’idée était de profiter de la préparation du congrès national de la fédération et de la démarche initiée par le manifeste « Oxygène(s), pour une nouvelle société solidaire et éducative », pour en faire un tremplin pour dynamiser une réflexion locale et d’y associer tous les acteurs éducatifs, dans et hors l’Ecole.
Quatre ateliers regroupant des participants d’origine -syndicale ou associative- différente ont posé un bilan et construit des perspectives autour des nouveaux rythmes éducatifs, de la réforme du collège, des parcours de formation professionnelle et de la coéducation dans une démarche pédagogique active.


En introduction de ce travail, la rectrice de la Martinique a été interpellée sur la gestion des moyens, la mise en œuvre des réformes et la prise en compte des spécificités du territoire. La représentante de la collectivité territoriale de Martinique (instance nouvellement élue qui se substitue au conseil général et au conseil régional) a été également sollicitée pour construire de réels partenariats dans ses champs de compétences et tout particulièrement pour l’élaboration de la carte des formations professionnelles.


Toute deux ont affirmé vouloir agir pour la réussite de toutes et tous sur le territoire. Reconnaissant la responsabilité de la démarche de l’UNSA Education, elles se sont dites prêtes à un travail conjoint, dans le respect du rôle de chacun.


Le congrès de l’UNSA Education de Martinique a ainsi demandé la création d’un « observatoire territorial de la réussite éducative », capable de suivre les résultats et construire des pistes d’amélioration des démarches éducatives. Il propose également d’aller vers une formation de haut niveau et une reconnaissance des animateurs afin de garantir une véritable qualité aux activités périscolaires. Il prône la formation et la mise en œuvre de démarches pédagogiques actives. Il soutient également la valorisation des démarches d’apprentissage dans les formations professionnelles et universitaires. 


Ce travail est un début. Il s’agit de construire collectivement un projet éducatif cohérent, dynamique et ambitieux pour la Martinique. Porté par l’UNSA éducation et ses syndicats, il a vocation à associer l’ensemble des partenaires éducatifs dans une démarche partagée et co-construite. Son objectif est la réussite de toutes et tous. Il s’inscrit dans la spécificité du territoire, l’évolution des pratiques et la complémentarité éducative.


Il fera l’objet d’un travail approfondie débouchant sur l’une écriture d’un projet éducatif d’avenir pour la Martinique. Il sera également l’objet d’une motion présentée au congrès national de l’UNSA Education à Grenoble. D’ores et déjà, la fédération nationale s’est engagée à apporter son soutien à la démarche et à l’action de sa section régionale martiniquaise…une approche qui pourrait faire des émules sur d’autres territoires.

 

Denis ADAM, Fort-de-France, le 17 février 2016

 

 




Suivez-nous







 

 
Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP