Accueil > ÉDUCATION > Annonces sur le bac, un signe d’apaisement attendu et bienvenu

Annonces sur le bac, un signe d’apaisement attendu et bienvenu

Article publié le vendredi 22 janvier 2021
  • Version imprimable

Le ministre a annoncé par un courrier aux personnels de direction des lycées et aux enseignants, daté du 21 janvier ses décisions pour l’organisation du bac général, technologique et professionnel 2021.
L’UNSA Éducation a plaidé de toutes les manières possibles, pour des décisions lisibles et connues très tôt afin de sécuriser élèves, familles et personnels tout en maintenant des exigences de qualité et d’équité. Ces annonces sont raisonnables et si attendues par la communauté éducative, qu’elles vont permettre de poursuivre l’année scolaire, déjà bien perturbée, avec un peu plus de garanties. Ce signe d’apaisement envoyé par le ministère, est le bienvenu.

Le contexte sanitaire pèse sur les élèves et les équipes de manière inégalitaire selon les possibilités des lycées de maintenir ou pas les enseignements totalement en présentiel. Il fallait en tenir compte. Le choix du passage au contrôle continu pour les enseignements de spécialité en voie GT, est un choix qui permet de faire reculer la pression évaluative et de redonner du temps aux apprentissages. Il oblige néanmoins les équipes à modifier leurs   pratiques, à réfléchir collectivement, l’accompagnement annoncé sera
L’annonce d’adaptations apportées aux épreuves terminales de philosophie (choix entre trois sujets) et de français (réduction du nombre de textes pour l’oral) est également une bonne nouvelle et correspond aux demandes de l’UNSA Éducation. Reste à pouvoir assurer la préparation à la nouvelle épreuve du Grand Oral. Les formations nécessaires ont pris bien du retard, les inspecteurs sont toujours surchargés de missions PPCR, et n’ont pu jusqu’alors s’y consacrer à la hauteur des besoins. Un véritable défi à relever collectivement d’ici le mois de juin.
Les épreuves du bac professionnel sont maintenues en juin, l’attention particulière aux périodes de formation en milieu professionnel est réaffirmée, car elles sont toujours problématiques dans certaines filières  très impactées par la crise sanitaire. Il s’agit de continuer d’apprendre mais aussi d’adapter ces apprentissages et d’en tenir compte dans les évaluations.

 

Nos articles antérieurs et communiqués sur ce sujet :

https://www.unsa-education.com/L-UNSA-Education-fait-des-propositions-d-adaptation-du-bac-2021

https://www.unsa-education.com/S-organiser-pour-se-projeter




Suivez-nous







 

 
Se connecter | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP