Retour à l'article normal

UNSA Éducation

 Article publié le jeudi 28 novembre 2013

À l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, l’OMS publie un rapport alarmant sur le sida et les adolescents !

Le 1er décembre aura lieu la journée mondiale de lutte contre le sida. A cette occasion, l'Organisation Mondiale de la Santé vient de publier un rapport alarmant concernant la contamination des adolescents par le VIH dans le monde.

En effet, 2,1 millions d'adolescents âgés de 10 à 19 ans vivent actuellement avec le virus. Le nombre de jeunes touchés a augmenté de 33% depuis 2001. Alors que le taux de mortalité a baissé chez les adultes infectés de 30%, celui des adolescents connaît une hausse de 50%.

En 2012, l'OMS a dénombré 104000 décès d’adolescents des suites du Sida dans le monde contre 70000 en 2005.

Face à la progression de cette pandémie, l'OMS formule des recommandations notamment pour améliorer le dépistage et le suivi des adolescents. Selon le Dr Gottfried Hirnschall, directeur du département VIH/Sida de l’OMS : «Les adolescents ont besoin de services de santé et d’une prise en charge adaptée à leurs besoins. Ils sont moins souvent dépistés pour le VIH que les adultes et ont besoin de plus d’accompagnement et de soutien pour adhérer aux traitements, pour révéler la nouvelle à leur famille et amis et pour prévenir la transmission à leurs partenaires sexuels».

La majorité des adolescents malades n'ont pas accès aux traitements. En Afrique, ce sont les filles majoritairement qui sont atteintes du virus à cause de relations sexuelles non protégées parfois sous contraintes. En Asie, ce sont surtout les jeunes toxicomanes qui sont touchés.

Seuls 10% des adolescents dans le monde se savent malades. L’OMS réclame donc un meilleur accès aux test de dépistage et la possibilité de se faire tester sans l’autorisation des parents. Elle appelle les pouvoirs publics à prendre en compte la lutte contre le sida dans leurs politiques de santé. Les Nations unies vont mettre en place un service d'aide en ligne.

Les Etats doivent s'emparer d'urgence de ce fléau qui touche les adolescents afin qu'ils puissent bénéficier du dépistage, des soins nécessaires et de réelles politiques de prévention.

En France,150000 personnes sont porteuses du virus et 6300 découvrent chaque année leur séropositivité. 1500 jeunes de moins de 15 ans vivent avec le VIH.
A partir de 2014, les autotests permettant à une personne de savoir en quelques minutes si elle est porteuse du virus du sida (VIH) seront disponibles.
La lutte contre le sida passe également par la prévention. Rappelons que l'Éducation Nationale y contribue. L'éducation à la sexualité fait partie du socle commun des connaissances et des compétences.

Les lycées doivent être équipés de distributeurs automatiques de préservatifs, les numéros verts utiles, les coordonnées des structures locales d'information et de conseil et des centres de dépistage anonyme et gratuit doivent être affichés dans les lycées.