Retour à l'article normal

UNSA Éducation

 Article publié le vendredi 13 décembre 2019

INSEAC, création actée

INSEAC ??? C’est l’Institut National Supérieur de l’Éducation Artistique Et Culturelle, une idée lancée dernièrement par le ministre Blanquer. Cette nouvelle structure sera intégrée au CNAM, son conseil d’administration vient de l’approuver. Elle sera implantée à Guingamp, en Bretagne, région fortement mobilisée sur l’objectif 100% EAC.

L’INSEAC fonctionnera sous gouvernance conjointe des Ministères Éducation Nationale et Jeunesse, Enseignement Supérieur, Culture et Conseil régional Bretagne, ville de Guingamp, CNAM et Association gestionnaire du CNAM en Bretagne.
Il aura pour mission de structurer la politique nationale autour de cet objectif fixé dans la campagne présidentielle du candidat E.Macron : 100% des jeunes « touchés par l’Éducation Artistique et Culturelle. Il devra concevoir et animer une offre de formation professionnelle supérieure certifiante à partir des référentiels EAC. Le public visé est large : professeurs des écoles, animateurs, médiateurs culturels, artistes, …. les chercheurs attachés au futur INSEAC devront travailler en collaboration avec les labos de recherche du CNAM, qui à l’occasion va aussi créer une chaire intitulée « EAC, arts et techniques du public ».
Pour l’UNSA Éducation, il n’y aura pas un développement d’envergure de l’Éducation Artistique et Culturelle sans une refonte de la formation culturelle et artistique des acteurs éducatifs. Interroger son propre rapport à la culture quand on est cadre du système éducatif ou enseignant, ou personnel éducatif, est indispensable pour faire naître des porteurs de projets. Enrichir sa propre culture, faire des liens entre disciplines, les envisager dans une dimension culturelle, inventer une pédagogie culturelle. Voilà pourquoi, l’UNSA Éducation soutient la création de cet institut, en lui suggérant d’étendre son public à encore davantage d’acteurs éducatifs.