Retour à l'article normal

UNSA Éducation

 Article publié le jeudi 5 décembre 2019

Retraite, revalorisation : Une mobilisation exceptionnelle qui mérite des réponses rapides et concrètes

Retraite, revalorisation :
Une mobilisation exceptionnelle
qui mérite des réponses rapides et concrètes

Ce 5 décembre, les personnels de l’éducation se sont mobilisés massivement. Ils ont exprimé leurs doutes et leurs inquiétudes sur les conséquences du projet de réforme du système de retraite et sur l’absence de données concrètes sur les revalorisations envisagées.

Pour l’UNSA Éducation la balle est à présent dans le camp du gouvernement.
Face à une telle mobilisation, il doit apporter des réponses concrètes tant sur ses choix permettant des simulations fiables, que sur le montant et le calendrier des revalorisations sur lesquelles il s’est engagé. De vraies négociations doivent s’ouvrir rapidement sur les revalorisations et les restructurations des carrières.

L’UNSA Éducation attend d’avoir les garanties pour l’ensemble des personnels de toutes les filières (administrative, direction, éducation, enseignante, inspection, jeunesse, technique, santé, sociale, sport) particulièrement pour ceux qui ont les régimes indemnitaires les plus faibles. Ils ne doivent pas être perdants dans cette réforme.
Nous réitérons notre demande de simulations pour l’ensemble des catégories C, B, A afin de discuter sur des bases fiables et partagées.

Nous nous félicitons de l’engagement massif des personnels d’éducation à l’appel de l’UNSA Éducation. Une grève n’est pas un acte anodin et elle signifie que nos collègues sont suffisamment inquiets et mécontents pour perdre une journée de rémunération afin de l’exprimer.

Depuis plusieurs mois, le gouvernement aurait pu faire des annonces claires qui soient de nature à expliquer et à rassurer. Depuis que le grève du 05 décembre se profile, il aurait pu apporter des éléments concrets pour éviter un embrasement social. Il a fait le choix d’attendre cette journée de mobilisation pour réagir. Que de temps perdu, que d’inquiétudes et mécontentements amplifiés par cet attentisme incompréhensible.

Dans les prochains jours, l’UNSA Éducation en lien avec l’ensemble de l’UNSA sera très attentive aux propositions et arbitrages sur ce projet de réforme. Les réponses apportées et les arbitrages rendus sur la réforme et sur les revalorisations promises détermineront la forme de notre action syndicale à venir.

Le gouvernement a toutes les cartes en main pour sortir de ce conflit et privilégier la négociation. L’UNSA Éducation attend ses propositions concrètes.


Ivry sur Seine, le 5 décembre 2019
Frédéric MARCHAND,
Secrétaire général de l’UNSA Éducation