Retour à l'article normal

UNSA Éducation

 Article publié le lundi 17 juin 2019

Chantier formation des enseignants : cadrage des concours de recrutement

Enseigner cela s’apprend, et le changement de nom d’Espé en Inspé ne saurait suffire à refonder la formation et le recrutement des futurs enseignants et personnels d’éducation. Les chantiers ouverts par les ministères se suivent, après le projet de décret sur les master MEEF et les contrats de pré-professionnalisation, s’est ouvert  celui des concours. L’Unsa Education y apporte sa contribution.
L’UNSA Education considère que les métiers de l’éducation (enseignants et conseillers principaux d’éducation) doivent :
    • S’inscrire dans un continuum tout au long de la vie professionnelle
    • Faire preuve de la maîtrise suffisante de la langue, orale et écrite, et des savoirs fondamentaux disciplinaires
    • S’articuler sur des collectifs de travail, en coopération
    • Démontrer leur intérêt et leur capacité relationnelle pour leur public : enfants, adolescents.
En conséquence, les concours de recrutement pour ces métiers doivent s’appuyer sur ces préalables. L’Unsa Education propose :
Deux épreuves écrites valant pour admissibilité :
1° une épreuve visant à s’assurer de la maîtrise nécessaire et suffisante de la langue écrite et des savoirs disciplinaires fondamentaux
2° une épreuve professionnelle reposant sur la constitution d’un portfolio qui sera examiné par un jury. Ce portfolio sera complété tout au long de la vie professionnelle (pluggé sur les serveurs des rectorats, et raccord avec PPCR ). Le concours sera son acte fondateur, il sera organisé en référence au référentiel de compétences professionnelles, documenté par les travaux réalisés en stage, en formation de Master, en expériences individuelles relatives à la culture et aux questions éducatives.
Deux épreuves orales valant pour admission :
1° une épreuve en classe, devant élèves : pilotage d’une séance d’enseignement ou d’éducation, suivie d’un entretien d’analyse réflexive avec le jury, OU une épreuve en groupe de 4 candidats, il s’agira de concevoir à plusieurs une séquence d’enseignement (ou de répondre à une question d’éducation) et de la soutenir devant jury.
2° un entretien correspondant à la soutenance orale du portfolio, et au positionnement du candidat quant aux valeurs fondamentales de la République et au statut de fonctionnaire d’État.

Pour les candidats hors parcours Meef qui n’auront pas bénéficié de l’alternance face à élèves, l’épreuve 1 orale peut être une séquence éducative ou d’enseignement simulée présentée sur dossier, et soutenue devant jury. L’épreuve 2 écrite reposant sur la constitution d’un portfolio de culture professionnelle permettra un positionnement du candidat face au métier auquel il prétend, et donnera des indicateurs pour compléter son parcours de formation ultérieure. Les InSpé pourront inscrire dans leur offre de formation un D.U de préparation aux concours.