Retour à l'article normal

UNSA Éducation

 Article publié le vendredi 22 mars 2019

Ouverture du chantier "Action sociale"

Le ministère vient d’ouvrir le nécessaire chantier de l’action sociale.
La politique de l’action sociale est de structurer la qualité de vie au travail au niveau de l’articulation vie professionnelle et vie privée au niveau restauration, logement, épanouissement culturel et valorisation de l’attractivité des métiers.
Le ministère a rappelé que l’action sociale ne devait laisser personne au bord de la route et qu’il fallait rester vigilant sur les situations des agents en grande précarité.

L’UNSA Education est intervenue pour insister sur la méconnaissance de l’action sociale pour une partie significative des collègues. 14% des répondants (bilan intermédiaire) à notre baromètre 2019 disent ne pas connaître l’action sociale et beaucoup se méprennent sur ce à quoi elle peut servir.

Le ministère propose de procéder à une analyse des motifs de secours au niveau des académies et à une étude de l’optimisation du recours à l’action sociale.
Une piste pourrait conduire à l’idée d’initier un pilotage national d’actions tout en laissant aux recteurs la gestion de l’action sociale.

Les actions qui pourraient être pilotées au niveau national concerneraient le CESU (6-12 ans) ou une aide aux études, le logement ou l’aide à l’accès au logement et la restauration dans le cadre de conventionnements de restaurant administratifs, dans la mesure où les budgets pourront le supporter.

L’UNSA Education revendique pour sa part une généralisation de l’accompagnement sur les conseils juridiques ainsi que la sensibilisation des futurs enseignants en ESPE sur l’action sociale. Elle porte également la volonté des agents, exprimées au travers du baromètre, de voir se mettre en place des aides autour du handicap des adultes et des enfants ainsi que dans les cas de maladie.

Vous aussi donnez votre avis : http://barometre-metiers.unsa-education.com/2019