Retour à l'article normal

UNSA Éducation

 Article publié le vendredi 30 novembre 2018

Non à la révision de la loi de 1905 !

L’UNSA Éducation est signataire du texte « non à la révision de la loi de 1905 ».

Le président de la République envisagerait d’amender la loi de 1905 sur la séparation des Églises et de l’État.

Or, avec les modifications envisagées, on entrerait alors dans une procédure concordataire que la loi de 1905 avait précisément pour but d’abolir.

Par ailleurs, la rédaction actuelle de la loi de 1905 contient l’arsenal juridique nécessaire pour répondre aux situations d’aujourd’hui.

La loi de 1905, pilier fondamental de la République, a maintenu un équilibre entre la liberté de conscience, le libre exercice des cultes et la neutralité de l’Etat qu’il s’agit de préserver.

Retrouvez le communiqué de presse.