Retour à l'article normal

UNSA Éducation

 Article publié le lundi 15 octobre 2018

Réformes des lycées GT et Pro : 2 réformes distinctes mais liées

Les réformes des lycées GT et professionnels sont certes deux réformes distinctes mais liées : par leur nature, par le contexte, et par l’enjeu territorial qu’elles comportent.
Si ces deux réformes apportent des avancées soutenues par l’Unsa Éducation, leurs calendriers de mise en œuvre et de dialogue social sont très serrés.

Difficile de suivre le rythme imposé, surtout quand d’autres réformes sont également en cours : Ecole de la confiance, évolution de Parcoursup...

2 réformes distinctes mais liées

La réforme du lycée GT et celle du lycée pro sont deux réformes distinctes mais liées :
- Par leur nature : nouvelle organisation des enseignements, nouveaux programmes ;
- Par le contexte : Parcoursup/loi ORE, réforme de l’orientation, restrictions budgétaires dans le second degré ;
- Par l’enjeu territorial : carte des spécialités ou des formations, développement de l’apprentissage, réseaux…

Etat des lieux en régions :

L’Unsa Éducation a fait le point de l’avancée des réunions d’informations dans les différentes académies.

CSE du 10 octobre 2018 :

7 textes ont été présentés, dont 2 portent sur le CAP et le Bac Pro, qui traduisent concrètement la réforme de l’enseignement professionnel.
La qualité du dialogue social (soulignée par le Se Unsa) et les avancées obtenues ont permis à l’Unsa Éducation de voter POUR. Une intersyndicale (FSU, CGT, Snalc, Sud) s’est composée en opposition, le Sgen Cfdt s’est abstenu, et FO a refusé le vote.
Le point de divergence se situe dans la co-intervention imposée (enseignements généraux et professionnels), et la diminution du volume horaire élève.

Les réformes des lycées comportent des avancées qu’il convient d’expliquer aux collègues, quand d’autres OS rejettent tout en bloc, alors même elles regrettaient l’état des lieux actuel.
La concertation entamée doit se poursuivre. Le CSE du 10 octobre a montré que le dialogue social peut aboutir. Nous sollicitons qu’il en soit de même pour l’ensemble des chantiers annoncés.