Retour à l'article normal

UNSA Éducation

 Article publié le jeudi 2 août 2018

Annonces du gouvernement CAP 2022 et Éducation : des sujets majeurs à travailler mais une coloration libérale inquiétante

Annonces du gouvernement CAP 2022 et Éducation
Des sujets majeurs à travailler mais une coloration libérale inquiétante.


Les arbitrages du Premier ministre et du ministre de l'Éducation nationale, suite au rapport Cap 2022, soulèvent de nombreuses interrogations (retrouvez ici le communiqué du Premier ministre).

Les sujets abordés nécessiteront des éclaircissements car les propositions du gouvernement pourraient dessiner une orientation appuyée sur le mérite, la mise en concurrence et la compétition des différents acteurs du système éducatif. Des discussions réelles devront s’ouvrir. L’UNSA Éducation portera l’exigence d’une meilleure réussite des jeunes (en particulier les plus en difficulté) et la volonté d’une amélioration des conditions de travail et de rémunérations des personnels.


Personnalisation des parcours : une GRH de proximité, oui mais laquelle ?

Les premières annonces dessinent un parcours plus individualisé qui doit être précisé.
L’agenda social 2018 / 2019 inclut plusieurs thèmes majeurs de ressources humaines. Les enjeux autour du recrutement, de la formation continue et initiale en particulier sont cruciaux, la question d’une amélioration de la gestion des ressources humaines de proximité également. L’UNSA Éducation et ses syndicats prendront toute leur place dans le travail de l’agenda social. Il faudra néanmoins être plus clair sur ce que signifie GRH de proximité au-delà du slogan.
De même, la mise en œuvre de la formation continue qui doit préserver les élèves doit être précisée. Quelles conséquences pour les services des enseignants ? La multiplication des postes à profil qui paraît souhaitée serait une erreur, il faudra préciser quelle est la volonté sur ce point. Quels sont les besoins particuliers qui pourraient y correspondre ? Enfin la confirmation d’une part variable sur la prime REP+ ne correspond pas aux engagements pris de 3 000€ pour les enseignants en REP+. Elle correspond à une vision idéologique d’un management au mérite. Il ne faudra en outre pas oublier l’ensemble des personnels exerçant en REP+.

Organisation territoriale : aucun élément rassurant sur l’avenir des personnels

Nous nous sommes déjà exprimés sur cet aspect (retrouvez ici notre article) et nous avons besoin d’éléments bien plus rassurants pour les personnels et leur avenir. Nous agirons localement et nationalement pour peser sur les orientations prises par les recteurs de région académiques pour un service public de qualité et des personnels reconnus et respectés.

Evaluation du système éducatif : quels critères et qui évalue ?

S’il est utile d’évaluer une politique publique, cette annonce nous inquiète. Sur quels critères reposeront ces évaluations ? Quelle sera la composition de cette nouvelle instance d’évaluation? Quelle sera la place des personnels dans l’évaluation ? Une concurrence entre les établissements est à craindre.

Au final ces annonces peuvent venir renforcer une évolution libérale et très déconcentrée de notre système éducatif. Il est encore possible de choisir une option plus humaine, qui lie l’individu et le collectif, au service de la réussite de chaque jeune et dans le respect des personnels. Une option qui améliore la formation, l’accompagnement de nos collègues dans le cadre d’une évolution du système éducatif. C’est ce que l’UNSA Éducation défendra lors des prochaines rencontres avec le gouvernement.