Retour à l'article normal

UNSA Éducation

 Article publié le lundi 9 juillet 2018

La fraternité n’est pas un délit !

« Pour la première fois, le Conseil constitutionnel a jugé que la fraternité est un principe à valeur constitutionnelle. ».

En réponse à une question prioritaire de constitutionnalité à propos du délit d'aide à l'entrée, à la circulation ou au séjour irrégulier d'un étranger, le Conseil constitutionnel a affirmé ce vendredi 6 juillet 2018 que la fraternité n’est pas un délit. Il est même précisé qu’« il découle de ce principe la liberté d'aider autrui, dans un but humanitaire, sans considération de la régularité de son séjour sur le territoire national. "

L’UNSA Éducation salue cette décision qui tombe au moment où partout en Europe, les frontières se ferment, les miradors s’élèvent et le rejet des réfugié.e.s s’affiche de plus en plus comme principe de gouvernement et comme programme politique. Oui la fraternité est un principe fondamental !

Au Baromètre des métiers UNSA Éducation 2018, à la question « Quelle valeur de la République devrait aujourd’hui être plus renforcée et défendue ? », la fraternité arrive en tête avec plus de 45 % des réponses. ( voir l’article « La fraternité : une valeur à renforcer ! » ).

La décision prise par le Conseil constitutionnel confirme, s’il en est besoin, qu’il faut dans l’ensemble de la société et dans les approches éducatives, renforcer ce lien entre toutes les personnes humaines.

Troisième élément de notre devise républicaine, arrivée tardivement par rapport à la liberté et à l’égalité, c’est un principe indispensable à la cohésion de l’ensemble de nos valeurs fondamentales. Il est bon de le rappeler : la fraternité est une valeur d’avenir au XXIème siècle !