Retour à l'article normal

UNSA Éducation

 Article publié le mardi 15 mai 2018

Mobilisé·e·s le 22 mai

En se mobilisant massivement le 22 mai prochain, donnons un carton rouge au gouvernement !

Petit à petit le voile se lève sur les projets du gouvernement concernant l’avenir de nos services publics et de la Fonction publique. Et pour le moment, aucune évolution positive n’est au programme.

Après les mesures contre le pouvoir d’achat (gel du pouvoir d’achat, report de PPCR, retour du jour de carence), les 120 000 suppressions de postes prévues, les annonces du gouvernement sur le chantier « ressources humaines » (consulter la rubrique consacrée à ce sujet) viennent à leur tour remettre en cause brutalement l’équilibre de notre modèle de fonction publique.

Présente depuis le début des discussions, l’UNSA n’a cessé d’alerter le gouvernement sur les limites et les risques de ce projet initial. Sous couvert de modernité, c’est la suppression de postes, l’augmentation de contractuels et la rémunération au mérite qui sont posés en fondement d’une Fonction publique renouvelée.

L’UNSA Education dénonce ce choix qui laisse craindre une dégradation des services publics. Il traduit au mieux un manque d’ambition pour la Fonction publique de demain et, au pire camoufle un projet idéologique remettant en cause les principes d’égalité et de neutralité.

Toutes et tous mobilisées, le 22 mai ! Dans la continuité de votre participation massive à la 6ème édition de notre Baromètre des métiers, venez faire entendre votre voix sur l’avenir de la Fonction publique, venez porter l’ambition d’un service public d’éducation, soyons nombreux à défendre notre avenir.

Vous nous l’avez dit, si les agents publics sont prêts à cette évolution, elle devra se construire avec eux et avoir comme priorité de faire progresser le service public. Pour cela il faut leur faire confiance, leur donner des signes de reconnaissance et cesser de les stigmatiser.

Frédéric Marchand
Ivry, le 15 mai 2018