Retour à l'article normal

UNSA Éducation

 Article publié le jeudi 23 juin 2016

Des enseignants en manque de reconnaissance !

Pour l’UNSA Éducation, la mise en œuvre d’une véritable politique des ressources humaines au ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche est essentielle. C’est l’un des enjeux majeurs pour l’ensemble des personnels dans les années qui viennent.
Les enseignants, dans leurs réponses au baromètre, font ressortir ce besoin.

Cette année encore, les résultats montrent une très nette distinction entre les enseignants et les autres personnels.
Cet écart est particulièrement parlant sur la question de la reconnaissance et du respect. Seuls 36,3% des enseignants (56,6 % pour les autres personnels) se déclarent reconnus et respectés dans leur pratique professionnelle. Ils sont également moins nombreux à se déclarer heureux d’exercer leur métier (80,2% contre 86% pour les autres personnels).
Ils jugent leurs conditions de travail moins satisfaisantes que les autres (33,3% contre 54,4 %). Dans les priorités, ils sont presque 20% à citer la Santé au travail là où les autres personnels ne sont que 10%. Enfin, sur la question de l’accord avec les choix politiques, ils ne sont que 22% contre 30% pour les autres à se dire en accord.

Pour autant, au regard des autres années, l’évolution des réponses des enseignants va plutôt dans un sens positif. Les récentes revalorisations annoncées (ISAE, Point d’indice, PPCR) n’y sont pas pour rien.
On peut également constater que la question des rythmes scolaires n’est presque plus citée dans les réponses sur un point négatif.

Pour l’UNSA Éducation, la question du pouvoir d’achat des enseignants va encore avancer avec l’évolution des grilles et les améliorations de carrière prévues pour janvier 2017. Nous verrons l’an prochain si ces avancées ont un impact sur les réponses au baromètre.

Mais le malaise exprimé dépasse bien la question du pouvoir d’achat. La difficulté à se sentir reconnu comme un professionnel respecté est centrale. Il faut absolument avancer sur cet aspect. L’UNSA Éducation y travaille avec l’ensemble de ses syndicats.

Tous les résultats du baromètre 2016 ici