Retour à l'article normal

UNSA Éducation

 Article publié le samedi 2 avril 2016
 par .

Force positive

Le Congrès de l’UNSA Education s’est tenu à Grenoble du 29 au 31 mars. Plusieurs centaines de militantes et de militants venus de toute la France et de nos 22 syndicats ont établi notre feuille de route pour 4 ans : défendre nos valeurs et nos métiers, obtenir de nouvelles avancées pour tous les collègues, rester les premiers combattants de la démocratisation de l’Education…

Une équipe nationale rajeunie et féminisée a été élue et mettra toute son énergie pour faire aboutir nos résolutions.

Avec toutes les militantes et militants de l’UNSA Education, nous voulons changer le réel, nous voulons ouvrir des voies. Nous voulons, même dans les moments difficiles, montrer qu’il n’y a pas de fatalité.  Au contraire et parce que nous sommes conscients de la complexité et des difficultés, nous voulons valoriser le pouvoir d’agir. C’est dans ce sens que notre syndicalisme est un optimisme.

Nous, nous refusons, lorsque des régressions se profilent, de laisser croire aux salariés qu’il suffit de dire « non » pour qu’elles disparaissent.

Nous, lorsque des avancées sont possibles et deviennent réalités, nous refusons de voir « le verre à moitié vide » dans lequel se noient les meilleures volontés.

Nous, nous préférons valoriser « le verre à moitié plein », d’abord parce que c’est souvent nous et nous seuls qui avons contribué à le remplir et nous, nous voulons le remplir encore pour étancher notre soif de justice et d’égalité.

C’est dans ce sens que nous sommes une force positive.
 

Laurent Escure
Secrétaire général de l’UNSA Éducation