Retour à l'article normal

UNSA Éducation

 Article publié le mardi 11 mars 2014

L’Éducation, le syndicalisme et la laïcité en Espagne

L'UNSA Éducation a accueilli, lundi 10 mars 2014, Carlos Lopez Cortinas Secrétaire général de la FETE-UGT (Fédération des travailleurs de l'Éducation), nous reproduisons ici, quelques extraits de son intervention à retrouver sur @UNSA_Education.

Carlos Lopez Cortinas évoque les effets de la crise:1 salaire à 1800 € avt la crise est tombé à 800€ #FETE-UGT

#FETE-UGT Campagne idéologique du Parti populaire et loi votée par lui seul permettant la ségrégation par sexes.

On supprime en Espagne l'éducation civique (avec les valeurs laïques) au profit de l'enseignement religieux.

La société espagnole est mobilisée de façon permanente: pas de fin de semaine où ns ne sommes pas ds la rue #FETE-UGT

Campagne du PP espagnol (le privé coûte - et fonctionne mieux): ls syndicats esp. haussent le ton. #FETE-UGT

La crise est une évidence, pas de diversification du tissu industriel #FETE-UGT

Le personnel de santé et les ingénieurs ont une excellente formation mais partent travailler hors de l'Espagne #FETE-UGT

En Espagne, il y a le risque d'une génération perdue (ingénieurs, pers de santé partant ailleurs). #FETE-UGT

Dans1 mois, nvelle mobilisation en Espagne #FETE-UGT

En Espagne aujourd'hui, tous les personnels "supports" ont été privatisés. #FETE-UGT

Carlos Lopez Cortinas (#FETE-UGT): ns avons besoin d'un front commun contre le pouvoir en place en #Espagne.

Ns ne défendons pas seulement des modèles mais ts les personnels #FETE-UGT

Service des transports, cantines, accueils périscolaires : rien n'est subventionné par le Ministère #FETE-UGT

Lire aussi l'article Quand les enseignantes espagnoles de la République espagnole remportent un Goya.