Accueil > ÉDUCATION > Socle commun > Ecole Maternelle, et si on changeait de regard en changeant son nom (...)

Ecole Maternelle, et si on changeait de regard en changeant son nom ?

Article publié le jeudi 22 novembre 2018
  • Version imprimable

Retour sur un événement mené par plusieurs organisations professionnelles , pour analyser, partager et entrer en prospective autour de l’école Maternelle. Le Forum de la Maternelle a tenu ses promesses en faisant échanger les acteurs éducatifs, notamment enseignant∙e∙s , ATSEM, formateurs, et en nourrissant leurs expériences des mots de la recherche. Il s’est achevé sur l’invitation à voter pour changer son nom.


Un samedi où se sont mobilisés ceux qui entendent prendre la parole, partager les réalités de leurs métiers au service de l’apprentissage dès la petite enfance. La journée s’est rythmée de conférences et d’ateliers de retours sur pratiques sur des thématiques de contenus d’apprentissages le matin, et de questions éducatives et transversales l’après-midi (coéducation et place des parents, coéducation et place des animateurs de périscolaires, projets culturels, …).
Chacun∙e a été invitée à inventer un nouveau nom pour cette école « Maternelle ». Au 21ème siècle et suivant l’évolution des rôles des pères et mères autour de l’enfant, pourquoi garder un archaïsme faisant croire que seules les femmes peuvent s’occuper des plus petits futurs citoyens ? Un symbole ? Certes ! Un combat anecdotique ? Pas tant que ça….Une idée de changement à faire infuser pour que ce symbole participe à la reconnaissance des professionnel∙les, femmes et hommes qui prennent très au sérieux cette école première en construisant des compétences professionnelles expertes et exigeantes. Et également pour que les enfants se construisent dès le plus jeune âge dans des groupes mixtes, encadrés par des équipes mixtes. Et enfin, pour que les jeunes enseignants stagiaires ou en début de carrière ne se sentent pas illégitimes, en tant que jeunes hommes,  à investir pleinement une mission d’enseignement dans une école de la petite enfance. Principe que l’on peut appliquer aussi, aux hommes qui choisissent le métier d’ATSEM, qui bat des records de féminisation.
Palmarès de la votation en ligne :
1. Ecole préélémentaire
2. Ecole de la petite enfance
3. Ecole première

A lire ici le compte rendu très complet de la journée de Forum de Lucie Gillet pour le Café Pédagogique www.cafepedagogique.net

Au pilotage: AFEF  CEMEA  CAHIERS PEDAGOGIQUES  COLECTIF ATSEM DE FRANCE   COLLECTIF EDUCATION 94  FCPE  GFEN  ICEM  SE UNSA  UNSA TERRITORIAUX  SGEN CFDT SNUIPP SNUTER FSU

et en soutien  AGEEM FNAME SIEN UNSA SNPI FSU SUD EDUCATION




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP