Accueil > SOCIÉTÉ > Libertés > Dépénalisation de l’homosexualité en Inde : une nouvelle porteuse (...)

Dépénalisation de l’homosexualité en Inde : une nouvelle porteuse d’espoir.

Article publié le vendredi 7 septembre 2018
  • Version imprimable

Ce jeudi 6 septembre a été un soulagement pour la communauté LGBT et toutes celles et ceux qui la soutiennent en Inde, un pays qui reste très conservateur sur de nombreuses questions de mœurs.

L’article 377 du code pénal, condamnant les relations sexuelles entre personnes de même sexe dans ce pays, n’est plus qu’un mauvais souvenir et c’est tant mieux !

Pour l’UNSA Éducation, cette décision est une excellente nouvelle.

Il n’est pas tolérable, qui plus est à notre époque, que des êtres humains puissent risquer torture ou peines d’emprisonnement simplement à cause de leur orientation sexuelle.

La justice a donc tranché mais les mentalités, quant à elles, doivent encore évoluer, de nombreuses personnes considèrent l’homosexualité comme contre nature et l’assimilent encore à une maladie mentale.

Aussi, si des nouvelles, comme celle d’hier, sont porteuses d’espoir, elles ne doivent pas faire oublier que l’homosexualité est jugée encore comme un crime dans plus de 70 pays.

Notre fédération fait partie du «Collectif éducation contre les LGBTphobies en milieu scolaire» qui milite entre autres pour une meilleure formation des jeunes et des enseignant.e.s pour une «réelle éducation à la sexualité et à la notion de genre dès l’école primaire, avec des contenus adaptés à chaque cycle.»

L’UNSA Éducation se bat pour que les principes fondamentaux d’égalité soient respectés pour tous les individus.
Mais pour cela, il est primordial d’éduquer.
L’école a ici son rôle à jouer, dans un contexte de rentrée houleux quant au sujet de l’éducation à la sexualité, il est plus qu'utile de le revendiquer et de le rappeler.





Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP