Accueil > SOCIÉTÉ > Laïcité > Vademecum de la laïcité à l’école : une bonne initiative à saluer, un dispositif (...)

Vademecum de la laïcité à l’école : une bonne initiative à saluer, un dispositif à expliquer et à concrétiser.

Article publié le lundi 4 juin 2018
  • Version imprimable

L’UNSA Éducation place au cœur de son projet éducatif, et plus généralement de son projet de société, le principe de laïcité.

C’est pourquoi le vademecum de la laïcité à l’école, rendu public la semaine dernière et distribué dans tous les établissements scolaires, nous paraît une bonne initiative. Cela s’inscrit dans une démarche plus large, voulue par le ministre de l’Éducation nationale : à cet ensemble de fiches pratiques qui abordent de nombreux cas d’atteinte à la laïcité en faisant systématiquement les rappels à la loi nécessaires, s’adjoint un dispositif d’accompagnement, avec la mise en place d’un Conseil des sages de la laïcité et d’équipes « laïcité et fait religieux » dans toutes les académies, mais aussi de formations pour tou.te.s les enseignant.e.s.

Ce que contient le vademecum « la laïcité à l’école »

C’est un document de 80 pages avec 22 fiches pratiques conçues d’une façon identique : des situations concrètes d’application de la laïcité sont évoquées, les difficultés qui peuvent en découler et le rappel des textes de loi qui régissent les règles du principe de laïcité à l’école.

15 fiches concernent directement les élèves, 3 sont destinées aux personnels, 2 autres concernent les parents et les intervenants extérieurs.

L’ensemble est accompagné de 2 fiches de portée générale qui tentent de contextualiser la démarche. L’usage de ce guide sera utile à tous les personnels pour aider à la conduite à suivre en cas de difficultés.

Pour ce qui concerne plus précisément les élèves, les fiches se décomposent en trois catégories : celles liée au port de signes ostentatoires, celles liées à la remise en cause des programmes et enfin celles qui concernent la vie scolaire et la pratique d’un culte. Chaque enseignant.e. ou personnel de l’équipe éducative trouvera dans ce vademecum des réponses à des situations que l’on peut rencontrer au quotidien dans tous les établissements scolaires.

Le dispositif d’accompagnement

S’il est indispensable de disposer de tels outils pour promouvoir et faire respecter le principe de laïcité à l’école, ce vademecum n’est qu’une partie d’un dispositif plus large. Il faut tout d’abord souligner qu’il s’inscrit dans la prolongation de la Charte de la laïcité à l’école (qui date de 2013) et de dispositifs de formation déjà mis en place.
Mais ce guide est accompagné d’autres structures visant à aider les personnels : tout d’abord un Conseil des Sages de la laïcité, composé d’expert.e.s et présidée par la sociologue Dominique Schnapper, a pour but de préciser la position de l’institution scolaire sur tous les sujets liés aux questions de laïcité. Il permet d’apporter des réponses à toutes les atteintes à ce principe en se dotant d’une vision commune sur le sujet. Il pourra être saisi par une équipe nationale « laïcité et fait religieux » composée d’expert.e.s dans les domaines juridique, pédagogique, etc. Ce groupe national coordonne aussi l’action dans chaque académie d’une équipe en lien avec tous les établissements scolaires. Une cellule de veille est également disponible, chargée de répondre aux sollicitations qui peuvent remonter par l’entremise d’un formulaire en ligne « atteinte à la laïcité ».


Une initiative à accompagner et à concrétiser

On le voit donc, le dispositif mis en place par le Ministère de l’Éducation nationale est bien plus large que le simple vademecum. Que peut-on en penser ? 

On pourrait tout d’abord s’étonner de la nécessité de nouveaux outils et de nouvelles structures alors que la mise en place de la Charte de la laïcité ne date que de 2013 et s’était accompagnée déjà de dispositions utiles et adaptées. L’idée sous-jacente semble être que dans la société française, et plus encore à l’école, la laïcité est en danger. Plus encore, en raison d’un contexte global marqué par des inquiétudes ou l’accroissement de communautarismes, on peut craindre que l’ensemble du dispositif soit perçu comme une systématisation des croyances religieuses de certain.e.s. C’est pourquoi, il nous semble qu’il est absolument nécessaire d’accompagner la mise en place de ces outils par une explication circonstanciée et pédagogique. La laïcité ne doit pas être comprise comme excluante, seulement répressive ou associée obligatoirement à des atteintes à ce principe. C’est un principe d’émancipation de toutes et tous, de respect de chacun.e et de cela découle la liberté de conscience, la volonté de vivre ensemble et la construction d’une citoyenneté basée sur l’égalité, la liberté et la fraternité. Or, dans l’adoption de toutes ces mesures, on peut regretter que l’accent ne soit pas mis davantage sur l’accompagnement éducatif pour faire prendre conscience que la promotion de la laïcité à l’école passe davantage par l’affirmation de principes positifs. La pédagogie de la laïcité ne se réduit pas au rappel à la loi et aux interdictions : il est impératif de favoriser l’appropriation des normes par toutes et tous en faisant un important travail en direction de toutes les composantes de la communauté éducative, en fonction des territoires, mais aussi en faisant des rappels historiques, en confrontant les points de vue, et en contextualisant au mieux pour réussir l’adhésion de chacun.e.

L’action de l’UNSA Éducation

Comme le rappelle la résolution générale de 2016 : « pour l’UNSA Éducation la laïcité est une valeur de la République qui assure le droit à la liberté de conscience et doit garantir la liberté d’expression. Elle constitue une garantie d’égalité et d’émancipation de l’individu. Elle fonde la neutralité des services publics. Elle rejette tout dogmatisme, de quelque nature qu’il soit, comme fondement des lois et des décisions publiques. » C’est pourquoi nous accueillons favorablement le dispositif mis en place. Mais les bonnes intentions ne suffisent pas : ainsi, un rapide tour d’horizon sur les sites des académies semble montrer que toutes n’ont pas mis en place les équipes académiques « laïcité et fait religieux ». Les formations doivent permettre à tous les personnels de s’approprier au mieux les moyens pour promouvoir le respect du principe de laïcité dans tous les lieux d’exercice. Nous serons aussi particulièrement attentifs à l’adéquation des mesures proposées avec les programmes scolaires, de la maternelle au lycée. Enfin, il est nécessaire de penser la laïcité dans une démarche éducative.

C’est pourquoi nous signalons ici la tenue le 13 juin prochain du colloque du Comité National d’Action Laïque « La laïcité et l’École : les enseignants ont la parole ». Ce colloque, dans lequel l’UNSA Éducation s’est investie avec ses partenaires du CNAL, permettra, à partir de constats et débats, de mieux agir ensuite pour promouvoir la laïcité.

Car pour nous, le 21e siècle sera laïque ou ne sera pas !

Retrouvez sur cette page toutes les ressources du Ministère de l’éducation nationale : « La laïcité à l’école »
Le site du Comité National d’Action Laïque
Notre rubrique « Laïcité »




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP