Accueil > CULTURE > Coups de coeur > Un atelier pour les artistes en exil

Un atelier pour les artistes en exil

Article publié le lundi 5 mars 2018
  • Version imprimable

Ils viennent de Damas, Kaboul, Zabol, Kinshasa….Ils travaillent l’argile, le bois, la pierre, le bronze….Ils photographient, sculptent, peignent, construisent, assemblent…Ils sont artistes ET en exil en France. Exposition à découvrir !
Pour des raisons politiques, économiques, environnementales, ces artistes ne peuvent plus rejoindre ou vivre dans leur pays. L’Atelier des Artistes en Exil (Aa-e) est une structure qui les accompagne dans leurs besoins artistiques et administratifs. L’Aa-e leur propose des espaces de travail à Paris (prêtés par Emmaus) et des espaces d’exposition. Ainsi, après la sidération, la détresse et les difficiles conditions de migration, ils peuvent à nouveau retrouver leur dignité en humanité.  Et nous, les regardeurs, pouvons ouvrir nos yeux sur leur art et appréhender d’une autre manière l’exil, tout en découvrant autant d’histoires humaines singulières.
Mahmoud Halabi, Humanité, Paris 2017 ;
Né en 1982 au Liban, étudiant en Syrie, il est dessinateur, scénographe, designer, plasticien, part poursuivre ses études en 2011 en France, la révolution syrienne l’empêche de rentrer.


Exposition jusqu’au 30 mars, dans les vitrines du Palais Royal à Paris, 5 rue de Valois juste devant le Ministère de la Culture, qui soutient l’action de l’Aa-e.

en savoir davantage sur : aa-e.org/fr/ 

soutien aux activités de l'association sur fr.ulule.com/support-aa-e/




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP