Accueil > PERSONNELS > Évaluation des enseignants : une chance à saisir pour les parcours (...)

Évaluation des enseignants : une chance à saisir pour les parcours professionnels et pour la réussite des élèves !

Article publié le lundi 19 juin 2017
  • Version imprimable

La nouvelle évaluation des enseignants prévue dans le cadre du protocole PPCR (*) doit se mettre en place à la prochaine rentrée scolaire. Pour l’UNSA Éducation et ses syndicats, la sortie du dispositif de notation actuelle doit initier une évolution du rapport des différents acteurs à l’inspection et à l’évaluation.

C’est l’occasion de considérer les enseignants comme des cadres responsables acteurs d’une évaluation formative bienveillante et exigeante.

Pour la réussite des élèves
Pour l’UNSA Éducation, l’évaluation des enseignants a pour objectif d’améliorer la qualité de l’enseignement au bénéfice des élèves. En effet, elle doit permettre d’interroger et de réfléchir aux pratiques pédagogiques, de penser son travail dans un collectif. Accompagner et conseiller les enseignants dans leurs pratiques professionnelles, dans le but de prendre en compte chaque élève et contribuer à leur réussite, est bien l’un des enjeux importants de l’évaluation.

Accompagner et former tous les acteurs
Construite autour de 3 rendez-vous de carrière (environ 10 ans de carrière, 16,5 ans et 20 ans) de l’accompagnement des personnels prévue par le nouveau texte ainsi que d’autres inspections, la nouvelle évaluation des enseignants est une occasion d’améliorer le dispositif précédent. La mise en place de cette nouvelle organisation nécessite que tous les acteurs s’y préparent et soient formés.
Les personnels d’encadrement doivent être formés à ces nouvelles modalités et bénéficier d’outils informatiques adaptés au partage d’information. Il faut accompagner les évaluateurs, en particulier dans la conduite d’entretien professionnel.
Il faut également soutenir et accompagner les responsables administratifs chargés de gérer ces dossiers et de préparer les CAP.
Les enseignants doivent être informés des changements. Ils doivent aussi pouvoir se former à vivre des entretiens, à formaliser la réflexion sur leurs pratiques professionnelles pour la rendre communicable, à formuler leurs attentes en formation continue et à valoriser leur parcours

Les rendez-vous de carrière prendront la forme d’une inspection, d’un entretien avec l’inspecteur qui a conduit l’inspection, et dans le second degré s'ajoutera un entretien avec le chef d’établissement.
Les grilles d’accompagnement de ces rendez-vous de carrière sont adossées au Référentiel des compétences professionnelles des métiers du professorat et de l'éducation de 2013. Elles doivent être complétées par des descripteurs qualitatifs précisant ce qui est effectivement attendu. L’évaluation doit faire l’objet d’échanges entre les différents évaluateurs.

Acteur de son évaluation
Pour l’UNSA Éducation, l’enseignant doit devenir acteur de son évaluation et participer à la co-construire. C’est pourquoi, s’ils ne sont pas obligatoires, l’UNSA Éducation est favorable à l’utilisation d’outils de préparation à l’entretien. Ces documents servant de base de discussion avec les évaluateurs semblent tout à fait pertinents lorsqu’il s’agit de s’inscrire dans une démarche d’auto-positionnement.
Par ailleurs, l’évaluation vise également à permettre aux personnels de répondre à leurs aspirations. Les rendez-vous de carrière et les entretiens doivent ouvrir une réflexion pour chaque enseignant sur son parcours professionnel. Quelles perspectives professionnelles ? Quelles formations ? Quelle mobilité ? Ces temps forts de la carrière doivent être l’opportunité de se projeter dans une démarche individuelle de développement professionnel.
Le baromètre UNSA des métiers de l’éducation montre combien nos collègues ont besoin d’être accompagnés et de se sentir respectés et reconnus.

Vers une gestion humaine des ressources
L’UNSA Education voit dans les nouvelles modalités d’évaluation l’occasion de travailler à une meilleure gestion des ressources humaines. Pour cela il faudra également que les règles qui relient ces rendez-vous de carrière à des promotions soient bien comprises et ne prennent pas le pas sur tous les autres aspects de l’évaluation. Il faudra que tous les acteurs du dispositif soient soutenus, formés et accompagnés.

A l’UNSA Éducation, nous sommes prêts à nous inscrire dans cette dynamique.

(*) PPCR : protocole Parcours professionnels, carrières et rémunérations




Suivez-nous








 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP